BookCrossing Romandie
En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - Version imprimable

+- BookCrossing Romandie (http://forum.bookcrossingromandie.ch)
+-- Forum : BookCrossing (http://forum.bookcrossingromandie.ch/forumdisplay.php?fid=4)
+--- Forum : BlaBla (http://forum.bookcrossingromandie.ch/forumdisplay.php?fid=8)
+--- Sujet : En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: (/showthread.php?tid=1630)

Pages : 1 2 3


En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - tiki-tiki - 01.06.2008


[Image: 9782800140520.jpg]

Une belle BD qui donne des clés...  super travail et belle idée que de se pencher sur le passé de Spirou. Belle réussite au final

D'où vient il?
Comment a t il rencontré Fantasio?
Pourquoi est-il toujours habillé en groom?
On retourne donc aux origines de Spirou : en 1939, Spirou, orphelin de Bruxelles est groom au Moustic Hotel où des tractations sur Dantzig, entre allemands et polonais ont lieu pour éviter le conflit pressenti.
Je vous laisse découvrir la suite d'une histoire riche en rebondissements et pleine d'intelligence.
Spirou qui deviendra ce héros indestructible  a pour la première fois, une épaisseur, une existence.
C'est l'album à se procurer pour les fans de Spirou bien sûr, mais aussi pour tout ceux qui ont aimé lire ses aventures dans leur jeunesse.


Re : En juin, avant la fêtre de la musique, je me détends en lisant: - nyctalopepette - 02.06.2008

je lis... toutes les 4èmes de couv de ma bibliothèque.... pour savoir ceux que je libère et ceux que je mets dans un carton....


Re : En juin, avant la fêtre de la musique, je me détends en lisant: - Luria - 02.06.2008

Wep le Spirou d'Emile Bravo, il est bon, mangez-en!

(c'est quoi la "fêtre"? la fête de l'être de la musiqueSmile?)


Re : En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - tiki-tiki - 02.06.2008

(02.06.2008, 13:05)Luria link a écrit :Wep le Spirou d'Emile Bravo, il est bon, mangez-en!

(c'est quoi la \"fêtre\"? la fête de l'être de la musiqueSmile?)

merci Luria ... ai fait la correction...


Re : En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - sam - 02.06.2008

(02.06.2008, 13:05)Luria link a écrit :(c'est quoi la \"fêtre\"? la fête de l'être de la musiqueSmile?)

ben parce que la fête de la musique, Faut en ETRE !


Re : En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - Oireb - 03.06.2008

"Flugzeuge der Welt 2008" de Claudio Muller. Un petit bouquin qui paraît chaque année et qui permet de se tenir au courant de l'évolution des avions produits de par le monde.
Pas le même style: "Quelque part dans l'inachevé" de Jean-Marc Denervaud. C'est le deuxième livre de poèmes de cet auteur genevois que je lis. J'y ai retrouvé le plaisir du premier.


Re : En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - Trelk - 08.06.2008

J'ai fini un petit Poulpe sympa, Chicagone de François Joly et là je me suis attaqué à L'abolition de Robert Badinter.

Et j'ai posé sur le petit meuble face à la cuvette le pavé idéal pour les moments passés au lieu d'aisance : Microfictions de Régis Jauffret. 500 nouvelles d'une page et demie environ. Très très glauque mais pas mal du tout.


Re : En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - Luria - 10.06.2008

je suis en train de lire Qui a tué Glenn de Léonie Swann. Un roman policier décalé, ou après maintes choses louches sur leur pâtures, les moutons de feu le berger Glenn décident de mener l'enquête pour savoir qui a dégommé leur patron. pour le moment c'est bien sympathique.

pis sinon j'ai lu le dernier Terry Pratchett sorti en langue francaise, Timbré. Bien sympa itou.


Re : En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - Oireb - 10.06.2008

"L'abat-jour", le petit dernier d'Anne-Lise Grobéty. Trouvant une lettre datée de 1944 et non ouverte, une bibliothécaire va tout faire pour retrouver à qui la transmettre. Derrière cette trame, l'auteure nous fait remonter dans le temps et permet à deux parents de se retrouver. Au début, on se sent un peu perdu. mais une fois les personnages et les époques mis en place, nous pouvons apprécier l'écriture. A lire en un coup si possible (170 petites pages).

"A peine un souffle sur l'écorce" d'Eliane Vernay. De retour en Suisse après une absence de plusieurs années, cette poétesse qui a été aussi éditrice nous gratifie d'un petit livre bien grand:
"Que la mer réajuste le regard
posant sur les paupières
une caresse de sel
et c'est l'éternité
dans un instant."

Le Havre 1930-2006, la renaissance ou l'irruption du moderne" de Martine Liotard. un livre ramené de la virée en Normandie. Ville portuaire, dès les années 30, le centre a vu des projets de reconstruction se développer, afin de remplacer les logements insalubres de cette partie de la ville. Pendant Vichy idem, mais pas encore de réalisation. Après la guerre, il a fallu: alors que Paris était déjà libéré, en septembre 44, Le Havre vivait encore sous occupation allemande. En deux jours de bombardements, ce n'est pas que le port qui a été atteint. Il restait un champ de ruines. Il faudra beaucoup de discussions entre l'équipe parachutée par l'Etat et les autorités locales. Auguste Perret dessinera la trame du quartier, l'Hôtel de ville et l'église St Joseph (très belle malgré son austérité extérieure), un groupe réuni dans un atelier d'architectes va dresser les plans des différents bâtiments. La densification étant moindre qu'avant, il a fallu aussi continuer la construction d'autre quartiers. Certains ont vécu 10 ou 15 ans dans des baraques provisoires. Je vous passe toute l'histoire. Il me faudrait retourner là-bas une semaine au moins pour faire le tour du tout! Le centre reconstruit est maintenant classé au patrimoine mondial de l'humanité, ce qui montre que malgré les critiques, quelque chose d'important et de réussi a vu le jour.

"Build to last, building America's Amazing Bridges, Dams, Tunnels, and Skyscapers" de George Sullivan. Un  tour de grandes réalisations des 19 et 20em siècles aux USA comme le canal Erie, les ponts de Brooklyn ou le Golden Gate, l'Empire State Building. Un peu nationaliste à la mode US "(..)America was the world's one and only superpower", à côté de chiffres à censés vous impressionner, il y a l'épopée technique de réalisation qui sont aussi bien montrées en images. Un livre trouvé pour une bouchée de pain au stand anglais du dernier salon du livre.

"Barricatures, l'année 1998 à traits tirés" de Barrigue. Une manière de revoir l'actualité de cette année pas lointaine mais déjà bien oubliée. Nous y avions aussi bénéficié, au printemps, d'une pluie de ballons de foot (coupe du monde à Paris). Pas varié...




Re : En juin, avant la fête de la musique, je me détends en lisant: - webbcc - 10.06.2008

"Mangez-moi" d'Agnès Desarthe, en ring (j'ai laissé ma JE à la maison sur un bout de papier, ce sera pour plus tard)

"From Baghdad, with Love", de Jay Kopelman, des US Marine, qui raconte comment il a tout fait pour pouvoir faire venir aux USA un petit chiot qu'il avait "adopté" en Irak. Un contraste émouvant entre les horreurs de la guerre et les sentiments si simples et si doux que peut faire naître une petite boule de poils en quête d'affection.

Ai commencé "Les travailleurs de la mer" de Victor Hugo. Ca va me prendre un bout de temps :lol: