Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Rubrique cinéma
Tea Time Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 400
Inscription : 22.06.2010
Message : #191
Re : Rubrique cinéma
Je ne sais pas ce que j'ai... mais je lis si peu... bref.... L'automne arrivant je retourne au ciné alors je vous tiens au courant et vous donne mon avis cinématographique.  Tongue

Ai donc vu: Camille redouble de Noémie Lvovsky

Camille redouble a été primé lors de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2012 (Prix SACD)

Un film frais, rigolo, poétique avec deux acteurs principaux que je ne connaissais pas (dont la réalisatrice) et qui m'ont beaucoup plu. Sympa donc. 

http://www.bookcrossing.com/mybookshelf/Chocotime/
02.10.2012 15:43
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'317
Inscription : 27.05.2009
Message : #192
Re : Rubrique cinéma
(02.10.2012 15:43)Chocotime link a écrit :  Je ne sais pas ce que j'ai... mais je lis si peu... bref.... L'automne arrivant je retourne au ciné alors je vous tiens au courant et vous donne mon avis cinématographique.  Tongue

Ai donc vu: Camille redouble de Noémie Lvovsky

Camille redouble a été primé lors de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2012 (Prix SACD)

Un film frais, rigolo, poétique avec deux acteurs principaux que je ne connaissais pas (dont la réalisatrice) et qui m'ont beaucoup plu. Sympa donc. 

D'accord avec toi même si au début j'ai eu souci ;-)
02.10.2012 17:45
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #193
Re : Rubrique cinéma
1er film de l'année le 1er de l'an 2013 avec Beasts of the Southern Wild, Les Bêtes du Sud Sauvage, de Ben Zeitlin (je crois qu'il écrit Behn, alors: Behn Zeitlin). En v.o. sous-titrée. J'ai été attiré par un article et je n'ai pas été déçu. Je concède que c'est un film à part, mais enfin j'ai beaucoup aimé.
En Louisiane, dans les bayous, la petite Hushpuppy Doucet vit dans une baraque de fortune bâtie avec des restes de la société industrielle. Elle n'a plus sa mère et garde des objets reliques qui lui rappellent sa maman défunte. Elle vit avec son père Wink Doucet. Petite vie marquée par la débrouille, la pêche, la fréquentation d'une société marginale haute en couleur et joyeuse, l'élevage de poulets et l'alcool. Soudain l'équilibre vacille: comme le dit Hushpuppy, il suffit qu'un élément de l'univers - vu comme un puzzle - s'abîme pour que l'ensemble soit menacé: la santé de Wink se dégrade, une tornade approche, et la fonte des glaces australes libère des aurochs, des monstres cornus noirs velus libérés de la glace (les "bêtes du sud") Incarnations des craintes de l'enfant en somme. Un film assez apocalyptique mais enfin on rit de temps en temps, le décor des bayous et bras fluviaux sert ce long métrage en renforçant la sensation d'être loin de tout en un bout du monde fragile.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
01.01.2013 22:49
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Mimisucette Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 320
Inscription : 03.01.2010
Message : #194
RE: Rubrique cinéma
"Tableau Noir" à voir !!!

Réalisateur de notre région : Yves Yersin... Les p'tites fugues ça vous dit qqch ?

...même que dans le générique de fin, on peut voir le nom de la secrétaire de production : ma maman ;-)

Il est sorti la semaine dernière, le 20 novembre 2013, un peu avant pour les chanceux "Avant-première" ...fini pour la pub !

Très beau film qui relate la dernière année d'enseignement dans la classe de L'EIDP de M. Hirschi, 41ème année dans une école de montagne.
Un magnifique regard sur une école différente, sur des enfants attachants. Filmé à hauteur d'enfants, gros plans émouvants. A voir absolument !
29.11.2013 17:53
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #195
RE: Rubrique cinéma
La Vénus à la fourrure de Roman Polanski. Avec Emmanuelle Seigner (Wanda Jourdain) et Mathieu Amalric (Thomas). Je l'ai vu hier soir, j'ai bravé la bise pour aller au cinéma voir un film qui m'aura surpris et que j'ai trouvé époustouflant, magistral. Ecrire que cela s'inspire du livre "Venus im Pelz" de von Sacher Masoch ne rendrait pas compte de ce que c'est: le coeur de ce long métrage réside dans un hallucinant huis clos entre une comédienne et un metteur en scène. Wanda arrive très, très en retard dans un théâtre pour passer une audition; l'équipe technique est partie depuis un bon bout de temps, il ne reste "que" le metteur en scène, l'adaptateur, Thomas. Il entend bien mettre les bouts mais Wanda parvient à le convaincre de l'auditionner. Ils se donnent la réplique sur une scène encombrée de cactus en bois, restes d'une comédie précédente. Wanda peu à peu, telle une magicienne, infléchit le cours de l'événement, entraîne le metteur en scène dans son jeu. Répliques théâtrales et échanges "off" parfois électriques alternent: Wanda et Thomas s'affrontent, puis reviennent à la pièce, et vice-versa. Thomas, troublé par le pouvoir de séduction émanant de Wanda, perd peu à peu pied. C'est elle qui le dirige, en fin de compte. L'audace de Masoch (en 1870) - origine du mot "masochisme" - s'allie aux désirs des deux "duellistes" des planches, presque jusqu'à l'hypnose. Il y a des moments drôles, également ! Thomas balance entre son rôle d'adaptateur et sa personnalité d'artiste qui imprègne (ou non) la pièce, il y a un conflit latent (c'est moi, c'est pas moi le personnage central) Wanda ne laisse rien passer. J'adore les scènes avec le téléphone portable; et celle où Wanda endosse le rôle masculin et oblige Thomas à jouer Wanda (la protagoniste féminine de la pièce c'est une "Wanda", homonyme de la comédienne)...

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
02.12.2013 17:27
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)