Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Sous la neige de novembre, je lis...
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #1
Sous la neige de novembre, je lis...
Ben oui, ce matin, il neigeote Dodgy

Lu "Napoléon III" de Pierre Milza.
Un pavé de 650 pages pour raconter la vie du dernier Bonaparte au pouvoir. De ses combats pour aider l'unification de l'Italie, à ses tentatives de coup d'état en France, de ses liaisons - toute femme qui passe à portée Cool - de ses idées sociales comme les tentatives de logements pour les ouvriers ou le suffrage universel - pour les hommes, faut pas exagérer Angel. Avec de son côté et pour toute sa famille, une vie de fêtes et de luxe au frais des mêmes ouvriers. Pour terminer avec la guerre de 1870 et la Commune.
Pour moi, un empereur, c'est comme un roi. Le fait de vouloir transmettre son titre à son fils reste une aberration.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
08.11.2016 10:50
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Tea Time Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 397
Inscription : 22.06.2010
Message : #2
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
Les Lais de Marie de France. Des nouvelles courtoises et chevaleresques issues des mélanges de la poésie lyrique des troubadours et des légendes celtiques. L'édition que l'on m'a offerte est bilingue en français actuel et en langue d'oïl. C'est très amusant à lire, bien que parfois répétitif.

http://www.bookcrossing.com/mybookshelf/Chocotime/
09.11.2016 17:35
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #3
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
"FH" de Laurent Cennamo, la première parution automnale des éditions Samizdat.
Trois parties:
- FH
- A un joueur du FC Bâle
- Le neige au-dessus des mots.
C'est cette troisième partie qui a retenu mes suffrages.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
10.11.2016 10:05
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #4
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
"Un si long voyage" de Rohinton Mistry.
De lui, j'avais beaucoup aimé "L'équilibre du monde.
Celui-ci un peu moins. Au début, un peu de peine à entrer dans l'histoire de cette famille. Et puis, il manque un lexique pour bien des mots, je ne sais pas l'Indi Blush
Un livre pris chez Anne à Bordeaux, avant que les cartons passent à l'enregistrement.

"Poétique du morcelle,ent" et
"Petits papiers meurtris" de Romano Vlad Janulewicz.
Deux petits livres d'un auteur venu nous faire des lectures à la convention de Bordeaux. En quatrième de couverture figure: "Lecture déconseillée aux estomacs mal accrochés". C'est juste, l'auteur se plaisant à nous surprendre avec les pires fins d'histoires possibles.

"La saison des flèches", une BD de Samuel Stento et Guillaume Trouillard.
Pur 19 Euros, vous pouvez acheter un Indien US en conserve. Mais gare aux conséquences. Une BD ramenée de la visite de la maison d'édition de la Cerise à Bordeaux. Très original.

"Horizon" de Patrick Mastelan. En fait, le catalogue de l'exposition qui a débuté jeudi à Apples. Architecte, mais aussi artiste, il dessine à la craie des tableaux qui valent la peine d'être vus. Quelques textes figurent dans cet ouvrage.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
13.11.2016 19:36
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
sirius Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'054
Inscription : 30.11.2008
Message : #5
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
(13.11.2016 19:36)Oireb a écrit :  "Un si long voyage" de Rohinton Mistry.
De lui, j'avais beaucoup aimé "L'équilibre du monde.
Celui-ci un peu moins. Au début, un peu de peine à entrer dans l'histoire de cette famille. Et puis, il manque un lexique pour bien des mots, je ne sais pas l'Indi Blush
Un livre pris chez Anne à Bordeaux, avant que les cartons passent à l'enregistrement.

J'avais adoré l'équilibre du monde qui est un de mes livres culte je n'ai pas lu un si long voyage mais il est dans ma bibliothèque bien au chaud et attend patiemment de long soirée d'hivers ou je ne tombe pas de sommeil... Angel

Pour ma part je viens de terminer "Inferno" de Dan Brown avant d'aller le voir au cinéma avec Tom Hanks que j'adore... J'ai beaucoup aimé les questionnement que cela soulève...
(Ce message a été modifié le : 15.11.2016 10:22 par sirius.)
15.11.2016 10:20
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #6
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
"Le chemin de la Dame" de Jon Ferguson.
Un rédacteur en chef est retrouvé empalé sur un piquet de vigne après une chute. Accident, suicide ou assasinat? Ce livre démarre comme un polar, mais en fait, il s'agit plus d'une réflexion sur notre monde et les médias.
Pour moi, pas son meilleur livre. Et il devrait revoir ses connaissance en géographie et toponymie Sad

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
16.11.2016 16:34
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #7
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
La rue Sainte Catherine:
http://www.bookcrossing.com/journal/14000575

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
19.11.2016 20:26
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 878
Inscription : 07.04.2008
Message : #8
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
Le jardin arc-en-ciel de Ito Ogawa. J'avais beaucoup aimé Le restaurant de l'amour retrouvé. J'espère que ce roman-là est aussi bon !
Je n'ai lu que 10 pages...
20.11.2016 22:58
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
marignan Hors ligne
Membre
***

Messages : 97
Inscription : 25.07.2005
Message : #9
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
Les Suites pour violoncelle seul, d'Eric Siblin. Cet ancien critique de rock se penche sur la vie de Bach,sur ses suites pour violoncelle, sur celui qui les a tirées de l'oubli il y a un siècle de cela, le violoncelliste catalan Pau Casals, et raconte aussi sa rencontre avec ces oeuvres. Passionnant

Tous les grands écrivains sont de grands lecteurs de dictionnaires: ils nagent à travers les mots.
Umberto Eco
21.11.2016 17:40
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 878
Inscription : 07.04.2008
Message : #10
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
(21.11.2016 17:40)marignan a écrit :  Les Suites pour violoncelle seul, d'Eric Siblin. Cet ancien critique de rock se penche sur la vie de Bach,sur ses suites pour violoncelle, sur celui qui les a tirées de l'oubli il y a un siècle de cela, le violoncelliste catalan Pau Casals, et raconte aussi sa rencontre avec ces oeuvres. Passionnant

Oui, ce sont des pièces magnifiques.
Je ne connais pas ce livre. Tu me donnes une idée pour ma liste de souhait :-)
21.11.2016 17:58
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)