Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Sous la neige de novembre, je lis...
sirius Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'058
Inscription : 30.11.2008
Message : #21
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
La corruptrice de Guy des Cars: j'aime décidément bien cet auteur de romans de gare des années 50 ou 60 je sais pas j'étais pas née... De cet opus, une infirmière se venge
29.11.2016 12:07
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'758
Inscription : 24.02.2005
Message : #22
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
Un livre pris à une réunion lausannoise.
merci à Stormy pour cette découverte.
http://www.bookcrossing.com/journal/11569126

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
29.11.2016 17:35
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #23
RE: Sous la neige de novembre, je lis...
J'ai terminé Le Don paisible. Du moins le tome 1. Un petit "1" que je n'avais pas repéré au début indique bien que je ne suis pas arrivé au bout de ce roman du Russe Mikhaïl Cholokhov.

J'ai entamé King Jesus, de Robert Graves. L'écrivain britannique (1895-1985) connu pour Moi, Claude met ici dans la bouche d'Agabus le Décapolitain un récit sur l'avènement de Jésus, selon une approche qui mêle paganisme et christianisme.

(29.11.2016 12:07)sirius a écrit :  La corruptrice de Guy des Cars: j'aime décidément bien cet auteur de romans de gare des années 50 ou 60 je sais pas j'étais pas née... De cet opus, une infirmière se venge

Cela me rappelle que je n'ai pas lu Guy des Cars. J'ai lu une romance qui se déroulait en Irlande, mais qui n'était pas de lui.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
(Ce message a été modifié le : 29.11.2016 22:42 par SouRam.)
29.11.2016 22:41
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)