Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Entre givre et neige, en décembre, je lis...
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #1
Entre givre et neige, en décembre, je lis...
King Jesus, de Robert Graves.
L'écrivain rescapé de la Grande Guerre, l'historien de l'Antiquité britannique Robert Graves est publié en français, une première pour ce titre. Au rebours de "Moi, Claude", ce récit romancé historique très prenant et dense de R.G. a joui d'une bien moindre notoriété que l'ascension de l'empereur lyonnais Claude.
Dans ce "Roi Jésus", R.G. revisite l'époque d'Hérode le Grand, l'un des "méchants" les plus célèbres. Nous voici en Judée, dans l'imbroglio des potentats et roitelets entre Méditerranée et désert de Syrie. Robert Graves s'inspire de la Bible, de certains évangiles non officiels (apocryphes, mais je trouve ce terme flou et inutilement intimidant) de l'histoire régionale et romaine... Il nous fait entrer dans le nid de complots de la cour du roi Hérode.
Je trouve sa fresque littéraire et historique intéressante et semée de surprises. Intrigues, visions, rêves scandent "King Jesus".

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
02.12.2016 12:13
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #2
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
J'aime beaucoup ce livre de Robert Graves "King Jesus".

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
02.12.2016 23:14
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'312
Inscription : 27.05.2009
Message : #3
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
"L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes" de Karine Lambert...
J'ai craqué pour la couverture du livre.Big Grin

Sympa mais sans plus...
03.12.2016 09:42
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #4
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
(03.12.2016 09:42)ptitemarjo a écrit :  "L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes" de Karine Lambert...
J'ai craqué pour la couverture du livre.Big Grin

Sympa mais sans plus...

C'est de la science-fiction? Angel

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
03.12.2016 09:52
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'312
Inscription : 27.05.2009
Message : #5
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
(03.12.2016 09:52)Oireb a écrit :  
(03.12.2016 09:42)ptitemarjo a écrit :  "L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes" de Karine Lambert...
J'ai craqué pour la couverture du livre.Big Grin

Sympa mais sans plus...

C'est de la science-fiction? Angel

Non, des femmes déçues des hommes, ça peut exister non ? TongueBig Grin
03.12.2016 11:41
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Tea Time Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 397
Inscription : 22.06.2010
Message : #6
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
"Récits fantastiques russes" 3 histoires fantastiques d'auteurs russes du 19eme.
C'est pas mal, toujours cette sorte de noirceur et profondeur des tréfonds de la psychologie, à la russe.
Encore un livre que j'ai ressorti de ma PAL qui datait...
J'avanceBig Grin

http://www.bookcrossing.com/mybookshelf/Chocotime/
03.12.2016 19:26
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #7
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
(03.12.2016 19:26)Tea Time a écrit :  "Récits fantastiques russes" 3 histoires fantastiques d'auteurs russes du 19eme.
C'est pas mal, toujours cette sorte de noirceur et profondeur des tréfonds de la psychologie, à la russe.
Encore un livre que j'ai ressorti de ma PAL qui datait...
J'avanceBig Grin

J'ai lu ce recueil il y a plusieurs années. J'avais bien aimé.

J'ai terminé King Jesus de Robert Graves.
R.G. parvient à renouveler l'approche de l'histoire de Jésus, de l'empire romain, d'une part du Proche-Orient antique en inscrivant "King Jesus" dans un contexte marqué par des légendes, des cultes initiatiques, des luttes d'influence... Un livre assez épais et riche en surprises. Comme un roman à suspense.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
(Ce message a été modifié le : 03.12.2016 22:22 par SouRam.)
03.12.2016 22:19
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 878
Inscription : 07.04.2008
Message : #8
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
"Aphrodite et vieilles dentelles" de Karin Brunk Holmqvist. Un livre de Mirobole Editions rapporté de Bordeaux !
Je vais essayer de le terminer pour mardi. Il est mis en ring et devrait partir chez TeaTime qui est la suivante.
04.12.2016 22:42
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #9
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
Héros et tombes, d'Ernesto Sabato.

Il ne comptera pas dans Ecrivains du monde, j'ai déjà l'Argentine avec "Argent brûlé" de Ricardo Piglia.

Alejandra et Martín s'aiment à Buenos Aires. Le roman se centre sur le parc Lezama dans la mégalopole argentine.
J'aime le côté étrange, fantasque de ce livre où Alejandra tout en aimant M. l'avertit de se méfier: "Je suis une ordure", prévient-elle. Par moments, A. disparaît. Puis revient, retrouve Martín. Dans une maison déglinguée de Buenos Aires, un vieux parent (95 ans) d'Alejandra vit hors du temps, hanté par la participation d'aïeux à une courte guerre civile vers 1850 en Argentine.
Alejandra est à même de nager dans l'océan alors qu'une tempête approche.
Ernesto Sabato montre des personnages hantés par le passé, l'histoire, leurs rêves etc.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
04.12.2016 22:50
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
exode314 Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 485
Inscription : 11.12.2005
Message : #10
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
Je ne peut malheureusement me joindre à vous

Je vous souhaite une bonne soirée demain


Exode

Attendre et voir.
05.12.2016 21:39
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)