Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Entre givre et neige, en décembre, je lis...
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #31
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
(12.12.2016 08:43)Tea Time a écrit :  Souram, pourrais tu me réserver cunéiforme ? Pas de soucis s'il est prévu pour un autre périple

J'ai ajouté ton pseudo à la liste, Tea Time.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
12.12.2016 21:20
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #32
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
Je progresse dans Cunéiforme.
Kader Abdolah me fait penser à Fouad Laroui parce que comme ce dernier, il vit au pays de Rembrandt et des polders. Mais leurs destins sont très différents. Ils sont écrivains tous les deux.

Cunéiforme continue de me plaire.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
13.12.2016 21:56
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'758
Inscription : 24.02.2005
Message : #33
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
"Ler Corbusier à Firminy-Vert, manifeste pour un urbanisme moderne" de >>Gilles Ragot.
Un gros bouquin qui montre l'évolution de cette cité depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, le passage de Firminy-noir - ancienne cité minière - à Firminy-Vert. Les plans d'urbanisme, les nombreux projets et les années de tractations pour arriver à un résultat concret.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
15.12.2016 11:50
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #34
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
J'ai terminé Cunéiforme de Karim Abdolah.
Peur et drame ne sont pas absents de ce livre où pourtant la poésie a sa place. Iran et Hollande: le roman va et vient d'un pays à l'autre.
Je prévois de l'apporter à la rencontre du mardi 3 janvier 2017.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
15.12.2016 22:16
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #35
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
J'ai commencé A couteaux tirés, de Nikolaï Leskov. Un classique russe très rarement réédité en français (je ne lis pas en russe).
L'écrivain de Lady Macbeth de Mtsensk s'en prend ici au courant nihiliste. Cela m'a l'air intéressant (un roman) mais je ne peux encore en raconter grand-chose, je n'en suis qu'au début.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
16.12.2016 21:06
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'320
Inscription : 27.05.2009
Message : #36
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
" 7 jours " Deon Meyer

http://www.bookcrossing.com/journal/13462482
17.12.2016 14:35
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #37
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
J'avance dans la lecture d'un épais roman (en plus, de format bien plus volumineux que les "poches") d'un écrivain classique russe du XIXe siècle, Nikolaï Leskov. Intitulé A couteaux tirés, cet ouvrage décrit les hauts et les bas d'un petit groupe de nihilistes russes. Leurs contradictions. Les déboires de Vislenev piégé par un mariage et par des frais à assumer. Quant à Podozerov, il se plaint, rêve de mener une petite vie peinarde sans devoir se soucier de politique.
Une vache mange le chapeau d'un visiteur.
Bref, il y a aussi des moments drôles. On devine que Leskov s'en est donné à coeur joie pour imaginer ses personnages, les confronter au ridicule, aux revirements, à l'effritement de leur solidarité. A un moment, ils décident que chacun devra agir seul pour nuire à la Russie tsariste, selon une ligne de conduite darwiniste: avale les autres pour qu'ils ne t'avalent pas...
Ce côté provocateur, des dialogues théâtraux, rien que cela doit inciter à lire ce roman quoique il soit épais et pèse joliment son poids quand on l'a en main. Donc ne point s'alarmer du nombre de pages.
Les deux traducteurs ont eu fort à faire, j'imagine. Dans un passage où un homme identifie des plantes dans une prairie, ont-ils trébuché ? Quelle plante appellent-ils en français (!) "boldyrian" ? La valériane, je pense. Et l'avran, où est-ce que cela pousse ? Mystère... Rien trouvé qui se nomme avran. (Je n'ai pas de version russe dans laquelle on pourrait patiemment chercher le passage en question et avoir les noms des végétaux en v.o.)

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
17.12.2016 23:23
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'758
Inscription : 24.02.2005
Message : #38
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
Un policier suédois:
http://www.bookcrossing.com/journal/13922482

et très différent "Sous le signe du Capricorne", les premières aventures de Corto Maltese par Hugo Pratt.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
18.12.2016 13:00
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Tea Time Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 401
Inscription : 22.06.2010
Message : #39
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
Chanson Douce de Laila Slimani, prix Goncourt de cette année.
L'histoire d'une nounou d'enfer....au sens propre du terme.
On connaît l'issue dès le départ et on reprend l'histoire de cette nounou qui arrive dans cette famille. Il y a des signes avant coureurs ....mais elle parvient à ses fins.
Une histoire très bien ficelée, une écriture subtile. Cela me donne envie de lire le premier roman de laila Slimani, le jardin de l'ogre.
J'aurais volontiers fait partager ce livre en ring mais il m'a été prêté. Je dois le rendre.

http://www.bookcrossing.com/mybookshelf/Chocotime/
18.12.2016 20:16
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 890
Inscription : 07.04.2008
Message : #40
RE: Entre givre et neige, en décembre, je lis...
(18.12.2016 20:16)Tea Time a écrit :  Chanson Douce de Laila Slimani, prix Goncourt de cette année.
L'histoire d'une nounou d'enfer....au sens propre du terme.
On connaît l'issue dès le départ et on reprend l'histoire de cette nounou qui arrive dans cette famille. Il y a des signes avant coureurs ....mais elle parvient à ses fins.
Une histoire très bien ficelée, une écriture subtile. Cela me donne envie de lire le premier roman de laila Slimani, le jardin de l'ogre.
J'aurais volontiers fait partager ce livre en ring mais il m'a été prêté. Je dois le rendre.

Mais cela nous donne une idée pour des achats futurs. Angel
18.12.2016 20:20
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)