Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Avant de teindre les œufs je lis...
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 878
Inscription : 07.04.2008
Message : #1
Avant de teindre les œufs je lis...
J'aurais adoré être ethnologue de Margaux Motin. Un livre bourré d'humour. Aussi bien dans le texte que dans les dessins. J'ai beaucoup aimé le coup de crayon, chouette découverte.
Estive de Blaise Hofmann
et L'orpheline des neiges de Marie-Bernadette Dupuy
02.04.2017 20:18
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
exode314 Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 485
Inscription : 11.12.2005
Message : #2
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
Meurtres à la pelle de Ferguson Findley

Attendre et voir.
02.04.2017 20:26
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #3
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
Toujours Une femme fuyant l'annonce, de l'Israélien David Grossman.
Pour éviter que des délégués des forces armées d'Israël sonnent chez elle et lui annoncent (peut-être) la mort de son fils Ofer en opérations, la mère d'Ofer, Orah, prend la fuite jusqu'en Galilée, dans le nord/nord-est du pays. Elle croit ainsi que si c'est impossible de la contacter, il n'arrivera rien à son fils.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
02.04.2017 20:29
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #4
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
"Vrai ou faux", des nouvelles de Jean-François Sonnay parues en 2003.
Ayant été délégué du comité international de la Croix-Rouge, il a ramené quantité d'histoires. Il nous en sert une série pleine d'ironie, même si elle ne sont pas toutes roses.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
02.04.2017 21:19
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #5
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
"Pli selon pli de Pierre Boulez, entretien et études".
Un livre des éditions Contrechamps dans lequel divers auteurs décortiquent cette oeuvre qui touche aussi la littérature puisqu'elle est inspirée par des poèmes de Mallarmé.

Et ce soir, en allant et revenant de la réunion, un petit livre:
"Dispute sur la montagne".
En 1930, par revue interposée, Gustave Roud et Charles-Ferdinand Ramuz croisent le fer. Ramuz en faveur de la montagne, Roud pour la plaine.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
04.04.2017 21:47
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #6
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
Libération, de Sándor Márai.
Elisabeth Sós, fille d'un professeur de Budapest, survit dans le sous-sol d'un immeuble entre fin décembre 1944 et février 1945. L'Armée rouge assiège Budapest. J'ai trouvé ce roman intéressant sauf peut-être la dernière partie, avec la présence d'un soldat russe isolé qui "garde" Elisabeth de façon assez étrange, comme s'il n'avait pas d'unité à rejoindre...
S. M. a su montrer comment des assiégés d'horizons différents parvenaient à cohabiter. Une survivante des camps, un homme paralysé, un ouvrier... Pas exactement un roman. Une tentative de rendre l'ambiance à l'imminence de la chute de la ville.
Ce livre aura eu une naissance compliquée. Le texte, S. M. l'a écrit en 1945. Mais il ne paraîtra sous forme de livre qu'en l'an 2000, onze ans après la mort de l'écrivain.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
05.04.2017 20:19
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'312
Inscription : 27.05.2009
Message : #7
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
"Chanson douce" de Leïla Slimani

Un livre vraiment étonnant qui commence par nous raconter un événement tragique dans une famille et qui ensuite reconstruit ce qui s'est passé avant...

j'ai bien aimé même si ce n'est pas réjouissant!
06.04.2017 08:18
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Tea Time Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 397
Inscription : 22.06.2010
Message : #8
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
Oui, il est très très bien "une chanson douce".

http://www.bookcrossing.com/mybookshelf/Chocotime/
06.04.2017 15:18
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'312
Inscription : 27.05.2009
Message : #9
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
Un album jeunesse sur la séparation

"Sur mon fil" de Séverine Vidal

Un album magnifique sur la vie d'une petite fille qui vit une semaine chez maman, une semaine chez papa. C'est poétique et plein d'émotion!
Elle tend un fil entre ses deux vies pour relier ces deux parents qui ne se parlent plus. Les descriptions sont magnifiques!
Un véritable coup de coeur! Heart

2 extraits:
"Entre la maison de Maman et celle de Papa, il y a un monde. Un monde qui dure... une semaine.
Pour aider le temps à passer plus vite, j'ai tendu un fil entre mes deux vies."

"Voilà. La minute passée, celui qui part lâche ma main et s'en va vers sa semaine sans moi. Dans ma tête, je ramasse mon fil, je le roule et je le glisse dans ma poche.
Je le retrouverai plein de noeuds samedi prochains, pour faire le chemin dans l'autre sens."
07.04.2017 09:43
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 878
Inscription : 07.04.2008
Message : #10
RE: Avant de teindre les œufs je lis...
J'ai plusieurs élèves qui vivent cette situation et pour ces petit-e-s de 5-6 ans c'est loin d'être simple.
Si jamais tu libères ce livre, je serais intéressée. Angel
07.04.2017 21:10
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)