Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En mai lis ce qu'il te plait
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #1
En mai lis ce qu'il te plait
pas facile:
http://www.bookcrossing.com/journal/14297138
mais mérite une lecture.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
11.05.2017 22:03
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #2
RE: En mai lis ce qu'il te plait
"Les oiseaux de passage", 326 aphorismes de Rabindranath Tagore.
Le 43ème:
"Dans l'eau, le poisson est silencieux; sur la terre, l'animal est bruyant; dans le ciel, l'oiseau chante.
L'homme porte en lui le silence de la mer, le tumulte de la terre et la musique des cieux."

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
12.05.2017 17:09
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #3
RE: En mai lis ce qu'il te plait
Jayne Mansfield 1967.
Simon Liberati entame ce livre avec l'accident du 29 juin 1967. Sur une route en Louisiane, Jayne Mansfield meurt parce que la voiture où elle avait pris place heurte à vive allure l'arrière d'un camion et s'y encastre.
Après un début dramatisé, S. L. raconte la folle carrière de l'actrice, l'engouement dont elle était l'objet, ses frasques, l'espèce de folie internationale qui lui a valu une célébrité comparable à celle des Beatles. C'est instructif, éclairant sur un exemple extrême, quasi-caricatural, de starification d'une actrice utilisée pour jouer les blondes stupides... Pourtant J. M. parlait cinq langues et avait appris le violon classique. Elle n'était pas une andouille. Mais... Ses formes ont mené les cinéastes à n'utiliser J. M. que dans des productions populo vulgaires.
On a du mal à croire à ce que raconte S. L. Pourtant c'est inspiré de faits réels.
A un moment, Jayne M. recevait 5 demandes en mariage "sérieuses" par jour.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
12.05.2017 22:52
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'312
Inscription : 27.05.2009
Message : #4
RE: En mai lis ce qu'il te plait
Je range ma maison et je m'organise

http://www.bookcrossing.com/journal/14221232

Un petit livre trouvé dans la boîte à livres de Stormy...
13.05.2017 08:24
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 878
Inscription : 07.04.2008
Message : #5
RE: En mai lis ce qu'il te plait
(13.05.2017 08:24)ptitemarjo a écrit :  Je range ma maison et je m'organise

http://www.bookcrossing.com/journal/14221232

Un petit livre trouvé dans la boîte à livres de Stormy...

Quelque chose que je devrais faire ... Angel

Au lieu de ça, je lis ! Big Grin "Mauvaises eaux" de Inger Wolf.
C'est un polar des éditions Miroboles (Bordeaux). Ce n'est pas un livre bookcrossé, ce qui ne l'empêche pas de circuler. Merci Oireb Wink
13.05.2017 10:44
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #6
RE: En mai lis ce qu'il te plait
Deux livres en parallèle (ce qui peut les amener à se rejoindre à l'infini, sauf si le CERN a découvert une aporie à ce sujet...)
1. Les oies de l'Ile Rousseau, de Xochitl Borel.
2. Ramsès II. La véritable histoire, de Christiane Desroches-Noblecourt.

Les deux me plaisent. Le premier voit des protagonistes confrontés au désespoir, au mutisme de personnes en souffrance et toutefois également à une volonté d'humaniser le monde. Espoir et drames (dont deux morts brutales) alternent à Genève, le roman se déroule en effet à Genève.

Sur le pharaon Ramsès II, C. D.-R. entend réunir sans épopée ni aspect romanesque tout ce que l'on sait de lui de façon certaine. Elle croit avoir trouvé un meurtre caché dans la fratrie de Ramsès II, lequel aurait liquidé un frère aîné afin d'accéder au trône un jour. On est loin des romans de Ch. Jacq et néanmoins on apprend des aspects peu connus de l'époque: Ramsès II vieillissant pouvait à peine marcher, sauf avec des cannes, et il était roux.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
15.05.2017 21:53
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'312
Inscription : 27.05.2009
Message : #7
RE: En mai lis ce qu'il te plait
"Le premier miracle" de Gilles Legardinier

Un style un peu différent de ses précédents romans, mais j'ai tout autant apprécié!
16.05.2017 13:31
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #8
RE: En mai lis ce qu'il te plait
"L'estive" de Blaise Hoffmann.
Un été avec un troupeau de moutons.
Un journal de bord pas triste.
Découvert grâce à Ydam21. Merci.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
16.05.2017 18:12
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #9
RE: En mai lis ce qu'il te plait
Je progresse dans mes deux lectures, Les Oies de l'Ile Rousseau, de Xochitl Borel, et Ramsès II, la véritable histoire, de Christiane Desroches-Noblecourt.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
16.05.2017 21:51
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'740
Inscription : 24.02.2005
Message : #10
RE: En mai lis ce qu'il te plait
Encore un Blaise Hofmann avec "L'assoiffée".
Et cette fois, après le journal de bord et l'été avec les moutons, c'est un roman.
Le style d'écriture ne change pas. Ce qui pour un reportage ne me gêne pas. Par contre, pour un roman, j'ai plus de peine.

Très différent:
"L'obscurité" de Philippe Jaccottet.
Un homme retrouve celui qui a été son maître, en train de mourir dans une chambre insalubre. Très obscur en effet, ce texte qui est en prose.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
23.05.2017 08:23
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)