Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En attendant l'été, je lis...
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #11
RE: En attendant l'été, je lis...
Le Mont Athos et Valaam, de Boris Zaïtsev.
L'écrivain russe mort il y a 45 ans environ raconte, à travers d'apparents récits de voyage en Grèce (Montagne sainte) et en Finlande (l'île de Valaam, sur le lac Ladoga, se trouvait en Finlande, avant 1939-1940) comment il a tenté d'atténuer la douleur de l'exil. Au Mont Athos, il a séjourné dans un monastère de Russes. Intéressant, mais cela ne touchera pas beaucoup de monde.

Fata Morgana, de William Kotzwinkle.
Je pensais avoir affaire à un roman policier. Ce n'en est pas un, en fait. Picard, inspecteur de police dans la France de 1861, traque un escroc et gigolo européen, Ric Lazare, Hongrois, Autrichien, à moins qu'il ne soit d'un peu partout... Mais ce n'est pas tant une intrigue policière qu'un voyage à Paris, Vienne, voire en Hongrie, dans le monde des anciens jouets mécaniques, ainsi qu'au cirque. Hommage à l'enfance et au cirque, ce roman a plutôt quelque chose à voir avec le fantastique et la nostalgie d'une enfance perdue. Bien aimé, on arrive presque à quelque chose de mythologique.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
21.06.2017 21:25
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #12
RE: En attendant l'été, je lis...
Le Garçon perché, de C. Daux.
Un ring lancé par Indy2012.

Un jeune autiste pouvant parler et passionné par la nature (la forêt vosgienne surtout) repère un corps humain dans un bois des Vosges. La police est alertée. Un autre corps est retrouvé peu après. Un inconnu (le tueur ?) envoie des messages anonymes qui citent des vers de Paul Verlaine...
Le suspect lettré, l'autiste qui sait situer précisément ce qu'il voit, tout cela génère un étrange suspense. Les mises à mort ont peut-être un lien avec la Seconde Guerre Mondiale (le polar se situe en 1999).
Cela me plaît bien; si vous êtes intéressés, inscrivez-vous au ring d'Indy2012.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
23.06.2017 18:26
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'320
Inscription : 27.05.2009
Message : #13
RE: En attendant l'été, je lis...
"Trois saisons d'orage " de Cécile Coulon, jeune auteure française.
Assez étonnant, l'histoire de 2 familles sur 3 générations.
24.06.2017 07:56
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #14
RE: En attendant l'été, je lis...
Terminé Le Garçon perché. Fin 1999, l'ouragan "Lothar" s'abat sur la forêt des Vosges*... Etrange histoire de "résistance" et de "collaboration" 54 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Bien aimé.

*cela m'a rappelé des souvenirs: deux heures au moins de retard en rentrant d'Italie en train avec mon père, à cause de l'ouragan...

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
24.06.2017 20:51
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'320
Inscription : 27.05.2009
Message : #15
RE: En attendant l'été, je lis...
"Un lion à Paris" de Béatrice Alemagna.
Album très grand format qui permet de découvrir avec humour pourquoi il y a une statue de lion dans un lieu assez connu


et "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une"

http://www.bookcrossing.com/journal/14605783
25.06.2017 08:59
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #16
RE: En attendant l'été, je lis...
Fille du père et mère de la fille, de Sanda Budis.
Autobiographie d'une Roumaine qui avait 18 ans en août 1944. Mouvementé, intéressant, semé d'épreuves qui sont liées aux chamboulements advenus au XXe siècle.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
26.06.2017 18:59
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)