Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Maintenant que c'est l'été, je lis...
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'739
Inscription : 24.02.2005
Message : #11
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
"Le dos tourné" de Markus Weber.
Cet auteur d'outre Sarine nous emmène dans la vie d'un peintre, de son amie, des voisins, etc.
Ecrit avec beaucoup d'humour, mais aussi de désespoir, le style surprend, mais on accroche vite.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
17.07.2017 21:38
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 878
Inscription : 07.04.2008
Message : #12
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
- Purge de Sofi Oksanen, un roman qui relate 50 ans de l'histoire de l'Estonie au travers de la rencontre de deux femmes.
- Un appartement à Paris de Guillaume Musso. Prêté par une voisine. Un roman-polar idéal pour les vacances, mais qui ne laissera pas beaucoup de traces.
- La Poussette de Dominique de Rivaz. Un tout petit roman vite lu. Un beau texte.
L'auteure nous fait partager tout le désarroi de son personnage, une toute jeune femme responsable d'un accident de poussette, son incompréhension de la vie puis la folie dans laquelle elle tombe.
- Tuer le père de Amélie Nothomb
- Un anthropologue en déroute de Nigel Barley. Pourquoi ne pas aller sur le terrain ? Eh ben oui, pourquoi ne pas suivre N. Barley ? Une lecture sympa, un humour british que j'aime bien.
20.07.2017 10:48
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Tea Time Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 397
Inscription : 22.06.2010
Message : #13
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
j'ai aussi lu "Purge" dernièrement . J'ai beaucoup aimé ce livre qui raconte une histoire très dure vécue dans un climat social et politique épouvantable.

et puis le roi Tsangor de Gaudé qui se lit très facilement comme une fable mais qui personnellement m'a laissé un peu indifférente.

http://www.bookcrossing.com/mybookshelf/Chocotime/
20.07.2017 14:03
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 878
Inscription : 07.04.2008
Message : #14
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
21.07. Impossible pour moi de me connecter à BkCr. pour enregistrer et libéré des livres....
est-ce pareil pour vous ?


13h: Problème résolu ! Il a suffit de remettre l'autorisation des "pop up"
(Ce message a été modifié le : 21.07.2017 17:38 par Ydam21.)
21.07.2017 11:16
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'739
Inscription : 24.02.2005
Message : #15
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Continué le Pléiade de Philippe Jaccottet avec:
- Elements d'un songe", des textes en prose et
- La salaison, carnets 1954-1967". Pas vraiment un journal, mais des notes, souvent sur la nature, très belles (la nature et les textes!).
- "Lettres d'une vie", des poèmes de jeunesse de Sandrine Neyens, Maire de Gland dans l'Yonne.
- "D Zyt aahalte / arrêter le temps" des textes en bernois et français de Barbara Traber, traduits par Corinne Verdan-Moser. Une parution de l'atelier du Cadratin de Vevey. Des textes très poétiques, avec un CD et 12 textes lus dans les deux langues. Ich aa Bärn gärn!
- "Le complexe de Di" de Mai Sijie. Son premier roman a été "Balzac et la petite tailleuse chinoise". Certains d'entre vous doivent l'avoir lu, ou vu le film, ou les deux. Belle histoire. Dans ce deuxième roman de 350 pages, il nous raconte l'histoire d'un psychiatre chinois, interpréteur de rêves, qui rentre au pays après un séjour en France. Après 100 pages, j'ai fermé ce livre que je n'arrive pas à apprécier.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
23.07.2017 08:36
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'739
Inscription : 24.02.2005
Message : #16
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Et encore terminé le tour du canton des cadrans solaires:
http://www.bookcrossing.com/journal/13215373

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
(Ce message a été modifié le : 23.07.2017 14:50 par Oireb.)
23.07.2017 14:49
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #17
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Nadine Richon, Laisse tomber les anges.
La romancière mêle personnages réels et fictifs. Diane, jeune fauchée par la tuberculose, entre dans son récit, elle n'a jamais existé. Didier Eribon, philosophe auteur remarqué d'un Retour à Reims, tient une place importante dans Laisse tomber les anges. A la fois jeu littéraire et exploration de thèmes graves, l'ouvrage prend forme autour de la question de l'héritage, de la poursuite ou non d'un parcours familial, de la fidélité ou non à la vision parentale.
Retour à Reims a inspiré Edouard Louis lorsqu'il a écrit En finir avec Eddy Bellegueule, ce livre polémique français sur la dénonciation du climat familial dans le Nord de la France. N.R. en vient à l'idée que les experts, les psys, les proches même aimants ne parviendront pas à maîtriser la complexité du monde, qu'un individu ne sera pas nécessairement ce qu'on a voulu qu'il devienne. Intéressant. Mais centré sur deux cas de rupture, Laurence Tardieu et Didier Eribon.

Le sourire du chien, de Dimara Trankova. 1er roman d'une Bulgare: dans ce pays des Balkans voisin de la Grèce et de la Turquie, des meurtres sont commis sur des sites archéologiques. John, Américain, et sa femme bulgare Emilia apprennent ces horreurs en arrivant à Sofia. John engage Maya, archéologue bulgare, pour conduire une enquête. Pas un polar, plutôt un tableau de la société bulgare marquée par la reconversion dans les affaires louches de l'ex-classe politique "rouge". Au-delà du côté roman noir (genre assez rare en Bulgarie) on y lit de belles pages sur les paysages de ce pays au relief tourmenté, et sur la richesse de son patrimoine (antique, thrace, byzantin, etc.). Bien aimé.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
25.07.2017 21:09
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'311
Inscription : 27.05.2009
Message : #18
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Pendant ces 2 dernières semaines, j'ai lu:

- "Monteperdido" de A. Martinez
Un polar qui se passe en Espagne en lien avec la disparition de 2 filles.

- "Le rêve du cachalot"
Un court roman pour ado tiré d'une bookbox
http://www.bookcrossing.com/journal/12894077

- "Preuves d'amour" de Lisa Gardner
Un thriller sur la disparition de la fille d'une policière

-"Ils sont tous morts" d' A. Jaquier
Abandonné en cours de route.
http://www.bookcrossing.com/journal/13779182

- "Au sud de notre âme" de Nicolas Maradan
Un polar qui se passe à Fribourg. Sympa mais manque un peu de liant.

-"Franky snow tome 13" de Buche
Une BD pour changer. Offerte à mon filleul qui l'a déjà, du coup, c'est moi qui la lis ;-)

-"Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi" de Mathias Malzieu
http://www.bookcrossing.com/journal/14467086/
30.07.2017 14:30
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'739
Inscription : 24.02.2005
Message : #19
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
"En un jardin peint", le deuxième livre de poésies de Daniele Morresi qui vient de paraître chez Samizdat en version bilingue. Ce Tessinois est prof à l'école internationale de Genève où un spectacle humoristique a eu lieu pour le vernissage du livre.

"Yvan. le bazooka, les dingues et moi" de Jean-François Sonnay. Avec en sous titre cet avertissement. Ceci n'est pas un roman. L'auteur, qui a réalisé des missions pour le CICR nous raconte l'histoire d'un humanitaire envoyé en mission à l'est de l'ouest de la République centrale, près de sa frontière. Récit très sarcastique envers l'aide humanitaire comme envers la Suisse représentée par un officier qui fait partie de la mission internationale.

"Airs, poèmes 1961-1964" de Philippe Jaccottet. Avec un exemple:
Ce mouvement presque invisible
sous la brume
comme si là-bas
s'envolaient des oiseaux.

"L'album du Familistère" ramené du voyage au nord de la France. 700 pages pur nous raconter l'aventure du Familistère de Guise, mais aussi du Fouriérisme, des expériences de coopératives, de collectivités et tous les aspects techniques de ces expériences.

"L'allergie" de Jean Vuilleumier. Laurent travaille pour une revue. Daniel est assistant social. Nous suivons ces deux protagonistes et ceux qui gravitent autour d'eux. Bien écrit, mais quel quantité d'alcool!

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
30.07.2017 14:51
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'739
Inscription : 24.02.2005
Message : #20
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
"Rien qui se dise", des petites proses poétiques de Claudine Gaetzi.
Ces textes ont obtenu le prix de poésie C. F. Ramuz 2013.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
01.08.2017 11:53
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)