Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Maintenant que c'est l'été, je lis...
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 890
Inscription : 07.04.2008
Message : #31
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Oui, Ptitemarjo je te garderai le pavé ! Big Grin
09.08.2017 19:47
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #32
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
J'ai terminé Le Géant des sables, de Greta Vaiilant (ou Vayan). L'actrice française qui a joué dans des comédies érotiques italiennes (!) n'a publié qu'un seul roman, celui-là. En l'an 2000. Et elle a été fauchée peu après la sortie de presse du livre par un malaise cardiaque (elle était née en 1942).
Greta Vaillant (j'en reste au nom qui figure sur l'ouvrage) raconte le début du XIXe siècle. On part de Londres, on y revient, on voyage vers l'Egypte... Un géant de deux mètres qui se produit dans des shows popu à Londres, Jean-Baptiste Belzoni, va ensuite devenir un chasseur de trésors archéologiques au pays du Nil, avant même que les hiéroglyphes soient décryptés (ce sera en 1822). Spectacle, amours clandestines, pillages, rivalités entre rabatteurs de trésors agissant pour leur pays (France, Royaume-Uni...) bandits, disputes conjugales, maladies épidémiques parsèment ce roman mouvementé. Beaucoup aimé. Belzoni jamais rassasié décide de partir pour le Sénégal. Il rêve d'aller à Tombouctou (Mali actuel) Mais il n'y arrivera jamais.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
09.08.2017 20:49
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'320
Inscription : 27.05.2009
Message : #33
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
"Regarde les lumières mon amour" d'Annie Ernaux
http://www.bookcrossing.com/journal/14672683
09.08.2017 21:24
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Croquignolle Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 581
Inscription : 13.07.2011
Message : #34
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
J'apprécie les bienfaits de l'alpage en dégustant "Estive" de Blaise Hofmann.
J'aime beaucoup !!!

« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
(Ce message a été modifié le : 11.08.2017 15:13 par Croquignolle.)
11.08.2017 15:13
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #35
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Deux livres en peu de temps:
La Madone des sleepings, de Maurice Dekobra.
Surface de réparation, d'Olivier El Khoury.

Le premier est un roman d'espionnage et d'aventure érotisant mythique paru en 1925. Gérard, prince de Sélimane, confident & secrétaire de Lady Diana... Wynham (pas l'autre, disparue il y a 20 ans) est prêt à tout pour sauver la fortune de sa patronne. Laquelle a perdu l'exploitation de puits de pétrole à Telav en Géorgie (celle du Caucase) à cause de la révolution bolchevique de 1917. Commence alors un voyage à travers l'Europe, avec l'Orient-Express, jusqu'à Istanbul, puis de là en bateau jusqu'à Batoumi (mer Noire) Gérard est arrêté par les Rouges. Amours, rivalité entre Wynham et la militante rouge Irina Mouravieff, morts violentes, désir de provocation aiguisé chez Wynham pimentent ce roman enlevé, plein de péripéties. Bien aimé, l'ambiance est celle des années folles, mil neuf cent vingt. Curieux de voir si sa libération effectuée ce midi donnera lieu à des JE...

Le second, c'est le premier... roman d'un auteur belge de Namur qui habite Bruxelles. Le narrateur est le fils d'un fan du club de foot de Bruges. C'est un roman d'apprentissage en dix-sept tableaux. Drôle, sombre, avec les débuts du héros dans un magasin de sport où il fait croire qu'il s'y connaît en équitation, ou encore des tentatives bancales de séduction, et les préjugés des gens après les attentats de 2015 en France, du moment que le narrateur vient du Proche-Orient. Bien aimé.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
11.08.2017 20:33
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Croquignolle Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 581
Inscription : 13.07.2011
Message : #36
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Après "Le tort du soldat" de Erri De Luca, que j'ai beaucoup aimé, j'entame ce soir "Cornélia" de Yvette Z'Graggen, un livre de Oireb qui dort chez moi depuis bien trop longtemps !
http://www.bookcrossing.com/journal/10324171/
Mais bien sûr, avant la lecture, il y a l'épisode de Game of Thrones Big GrinBig Grin

« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
14.08.2017 22:48
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'758
Inscription : 24.02.2005
Message : #37
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
"L'apostrophe" de jacque Roman, qui remet en valeur le futur antérieur. Ca existe?

"Baka" de Dominique Sylvain. A l'époque de la parution du livre - 1995 - l'auteur vivait depuis trois ans au Japon. Il y fait se dérouler son action qui voit une détective française essayer de dénouer une intrigue politico-financière.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
15.08.2017 17:01
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'758
Inscription : 24.02.2005
Message : #38
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
"Je vous souhaite la pluie" de Elisabeth Tchoungui.
http://www.bookcrossing.com/journal/14670051
Autour d'une histoire d'amour, c'est les relations entre noirs et blancs qui sont décortiquées.
Merci à Souram pour cette découverte.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
21.08.2017 08:42
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'758
Inscription : 24.02.2005
Message : #39
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
"De l'ortie à l'étoile", des poèmes de jean-Pierre Schlunegger.
Né en 1925 à Vevey, il mettra fin à ses jours en 1964. Ses poèmes passent de l'amour à la tristesse, mais sont très beaux.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
27.08.2017 12:27
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #40
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
[i]Vacances à l'anglaise[/i], de Mark Haddon.
Récit imaginaire, drôle et caustique, de vacances au Pays de Galles groupant une soeur et son frère jusque-là en froid, ainsi que leurs enfants. J'aime beaucoup.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
27.08.2017 14:58
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)