Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Maintenant que c'est l'été, je lis...
Tea Time Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 397
Inscription : 22.06.2010
Message : #41
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
je suis plongée dans le gros pavé de Donna Tartt : le petit copain. Pas mal du tout.

http://www.bookcrossing.com/mybookshelf/Chocotime/
28.08.2017 13:09
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'739
Inscription : 24.02.2005
Message : #42
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Encore un livre qui vient de Bordeaux.
http://www.bookcrossing.com/journal/14217081

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
31.08.2017 18:39
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
exode314 Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 485
Inscription : 11.12.2005
Message : #43
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
Alerte aux robots de Jean-Gaston Vandel

Attendre et voir.
01.09.2017 10:29
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'219
Inscription : 02.09.2007
Message : #44
RE: Maintenant que c'est l'été, je lis...
C'est hier jeudi 31 août que j'ai terminé la lecture de L'Accordeur de silences de Mia Couto. L'auteur du Mozambique met en scène Silvestre Vitalicio et ses deux fils qui vivent en brousse dans un coin isolé; le père est apparemment convaincu que la fin du monde est imminente... A un moment, l'un des fils a onze ans et voit pour la première fois une femme approcher. Elle s'appelle Marta, elle arrive de Lisbonne et estime avoir une mission à accomplir sur place. Dès lors plus rien ne sera pareil. Le lecteur apprend la raison cachée jusque-là de cet "exil" hors du monde de Silvestre, un homme brisé par la mort de Dordalma, celle qui fut sa femme... A la fois tragique et dépaysant. Bien aimé.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
01.09.2017 18:33
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)