Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Challenge Proust - discussion du texte
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #31
Re : Challenge Proust - discussion du texte
Encore un mot pour alimenter ce dialogue: j'ai découvert dans ce dernier tome le prénom de Monsieur de Charlus. Bon, pour moi c'est un peu tard, mais pour les jeunes, si vous avez un fils, j'ai une proposition. Imaginez l'effet sur les gens si vous dites que le prénom que vous avez choisi vient de la recherche du temps perdu de Proust...
Alors n'hésitez pas, pour votre prochain fils, un prénom s'impose: Palamède!

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
13.10.2007 19:02
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #32
Re : Challenge Proust - discussion du texte
Je suis arrivé au bout des 600 pages Folio de "Sodome et Gomorrhe". Dès les premières pages, l'histoire parle de sexe. Mais c'est d'abord celui des orchidées.
Un thème qui va rester tout au long du livre est celui de l'homosexualité. Assez étonnant de voir Proust qualifier ceci de déviance anormale. Pour il y a un siècle, quand on voit ce qui s'écrit encore aujourd'hui, ce n'est pas surprenant. Mais quand on sait que Proust lui-même l'était, je m'étonne qu'il n'ait pas plus argumenté pour défendre sa position.
A part ça, nous vivons une soirée chez la princesse de Guermantes. On y retrouve certains mêmes personnages que lors de la soirée de la duchesse de Guermantes et c'est à nouveau 100 pages de description des attitudes et habitudes de cette faune noblesque. Après ça, le narrateur retourne à Balbec. Il est invité chez les Verdurin - ceux chez qui allaient Mr Swann et Odette au début - et même si cette fois les personnes ne sont pas les mêmes que chez les Guermantes, c'est reparti pour 100 pages... bref, très lassant pour moi.
On retrouve aussi Albertine. Mais les relations sont toujours aussi compliquées. Il l'a désire tellement que quand enfin ils sont seuls,il lui déclare que c'est son amie qu'il aime. Ou il lui fait une scène de jalousie parce qu'elle a osé poser un regard sur Saint-Loup. Mais quelques jours plus tard, ayant vu une jolie jeune fille, il voudrait qu'Albertine trouve qui elle est afin qu'il puisse la revoir.
Il n'est pas le seul à être ainsi. Le Dr Cottard est un habitué des mercredis des Verdurin. Mais quand on est docteur, il y a parfois des urgences. Heureusement, si c'est un ouvrier qui a une attaque, cela peut attendre. Par contre, si un ministre a un rhume, là pas moyen de se défiler...
Ces exemples pour dire que cette société est d'une fausseté exemplaire et m'horripile vraiment. Bon, ce n'est que de la littérature, il faut voir le style d'écriture, de narration. Mais là aussi, cela devient vraiment longuet. Je vais terminer le cycle, maintenant que j'ai dépassé la moitié. Mais pour moi, cela ne restera pas une lecture de chef d'oeuvre.
Pour terminer sur une note plus positive, on rencontre la nouvelle maîtresse du duc de Guermantes, Mme de Surgis. Elle a deux fils qui attirent l'attention de Mr de Charlus, vous savez, celui qui se prénomme Palamède. Et bien les deux garçons en question se prénomment eux Victurnien et Arnulphe. Pas mal non?

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
24.11.2007 21:19
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #33
Re : Challenge Proust - discussion du texte
Terminé le tome suivant: "La prisonnière", 500 pages en Folio. Ce qui occupe le plus de place dans ce volume sont les relations entre Albertine et le narrateur. Déjà à la page 30, il déclare: "D'Albertine, en revanche, je n'avais plus rien à apprendre. Chaque jour, elle me semblait moins jolie. Seul le désir qu'elle excitait chez les autres, quand, l'apprenant, je recommençait à souffrir et voulais la leur disputer, la hissait à mes yeux sur un haut pavois. Elle était capable de me causer de la souffrance, nullement de la joie.  Par la souffrance seule subsistait mon ennuyeux attachement." A la fin du volume (page 474) il confirme: "Je sentais que ma vie avec Albertine n'était, pour une part, quand je n'étais pas jaloux, qu'ennui, pour l'autre part, quand j'étais jaloux, que souffrance".
Ce qui ne l'empêche pas de vivre avec elle...
Difficile de dire si c'est elle qui est vraiment sa prisonnière, ou lui son prisonnier.
Il faut attendre la page 270 pour se retrouver dans une de ces soirées qui sont le prétexte à une centaine de pages de descriptions. Il me faut reconnaître que dans celle-ci, la musique occupe bien quelques pages qui nous changent des querelles de chapelles et autre manies de ces oisifs qui se prennent pour le centre du monde.
Ce qui m'amène à parler du style. Autant dans ces pages musicales, que quand il parle des marchands qui passent dans la rue ou qu'il décrit Albertine, Marcel Proust montre son talent de conteur avec des pages qui sont merveilleusement écrites.
Il me reste maintenant deux volumes.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
21.12.2007 21:22
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #34
Re : Challenge Proust - discussion du texte
Je suis arrivé au bout du 7èm: "Albertine disparue". Toujours en Folio, mais d'une édition plus récente, ce qui nous gratifie des notes de l'édition de la Pléiade. C'est toujours la même chose, d'un côté ça coupe la lecture, d'un autre, ça donne des informations intéressantes. Proust a mis du temps pour écrire cette oeuvre, c'est normal. Il a pour certaines parties, écrit plusieurs versions. Tout n'est pas toujours clair dans sa tête et, une fois arrivé au bout, il n'a pas relu le texte en une fois. Résultat, il y a des contradictions, des imprécisions. Du détail comme l'heure d'un train cité au moins quatre fois comme référence à un souvenir. Heure précise à la minute près, et qui change à chaque fois! Ou des personnages qui meurent et réapparaissent deux volumes plus tard...
Sur le tome: Donc au début, Albertine a quitté le domicile du narrateur et, vers la page 50, meurt. Dès ce moment, le narrateur va se lancer dans une enquête sur la vie passée d'Albertine et de ses relations. Ce n'est qu'avec le départ pour Venise qu'il se calmera un peu. Mais nous aurons droit à quelques rebondissements. Toujours la même bonne écriture, mais toujours beaucoup de pages sur les manières de la dite "bonne" société qui sont définitivement trop fausses, hypocrites, condescendantes et aussi pinailleuses pour moi. Un exemple:
Page 74: Outre qu'il connaissait admirablement les lieux, il appartenait à cette catégorie de gens du peuple soucieux de leur intérêt, fidèles à ceux qu'ils servent, indifférents à toute espèce de morale et dont - parce qu'ils sont, si nous les payons bien, dans leur obéissance à notre volonté, supprimant tout ce qui l'entraverait d'une manière ou de l'autre, aussi incapable d'indiscrétion de mollesse ou d'improbité que dépourvus de scrupules - nous disons "ce sont de braves gens".

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
13.01.2008 08:57
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #35
Re : Challenge Proust - discussion du texte
Ben voila, je suis arrivé au bout...

Pour ce dernier volume, il peut être divisé en deux parties:
La première se déroulée pendant la guerre 14-18. L'aristocratie est parfois touchée par la disparition d'un des leurs dans les combats. Mais il continuent à vivre leur vie d'oisifs presque comme si de rien n'était. Il fallait juste corriger les apparences, comme les bijoux:"(..)au lieu d'ornements égyptiens rappelant la campagne d'Egypte, c'était des bagues ou des bracelets faits avec des fragments d'obus ou des ceintures de 75(..)". Côté nourriture, pas de restrictions... Les pages 41 et 80 Folio nous donnent de beaux exemples de ce que comment la guerre les touchait.
La deuxième partie nous replonge dans la description d'une soirée mondaine. Cette fois, elle permet au narrateur de faire le tour des convives et de dresser une sorte de bilan sur chacun, aussi de parler de ceux qui sont morts. C'est donc à nouveau de longues descriptions et un bilan fort mitigé qu'il trace sur eux, mais il est aussi obligé de le faire sur lui.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
29.02.2008 11:36
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #36
Re : Challenge Proust - discussion du texte
Un petit bilan du défi, aussi en deux parties très mitigées:

La première concerne le côté littéraire. Des volumes bien écrits, mais pour moi, comme déjà dit, cette société n'est pas ma tasse de thé et au lieu des 8 volumes, 4 auraient largement permis d'en faire le tour¨
Deuxième partie, l'idée du challenge. C'est bon parce que cela permet de se lancer dans des oeuvres que sinon on ne lirait pas. En étant plusieurs, cela permet de s'épauler. Bon, ben je n'insiste pas, j'espère qu'au prochain défi je serai accompagné un peu plus longtemps :lol:

Une chose certaine, vu mes commentaires et le nombre de livres non lus qui m'attendent chez moi, je ne vais pas les relire. Alors, si quelqu'un est tenté par 8 volumes Folio, il ne faut pas hésiter à le dire. Il sont à céder.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
29.02.2008 11:43
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
LaTordue Hors ligne
Assouplisseurs
******

Messages : 2'070
Inscription : 28.03.2005
Message : #37
Re : Challenge Proust - discussion du texte
Bravo Oireb! Je m'incline devant la performance et je rougis d'avoir laissé en plan dès le premier volume ce défi que j'ai moi-même initié. :oops: Je ne sais pas si je reprendrai un jour (la raison initiale ayant cessé), mais si je le fais, je lirais bien La Prisonnière. Ceci dit, ça ne sera pas pour tout de suite, vu la hauteur de ma PAL et mon débit de lecture avoisinnant zéro ces jours.
29.02.2008 16:13
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Imortality Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'018
Inscription : 28.07.2006
Message : #38
Re : Challenge Proust - discussion du texte
Je dois avouer que je n'ai toujours pas fini le premier tome de la série !!! Mon livre est sur ma table de chevet depuis pas mal de temps maintenant mais j'arrive pas aligner trois phrase de suite de lecture ... Je vais ptêtre essayer de lire un des autres en attendant de revenir à celui-ci .. je sais pas en tout cas pour moi c'est toujours en suspend !
21.08.2008 12:56
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)