Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'323
Inscription : 27.05.2009
Message : #1
Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
"Article 353 du code pénal" de Tanguy Viel aux éditions de minuit

Un coup de coeur de ma libraire qui me l'a tout naturellement conseillé. L'histoire d'un homme qui en a jeté un autre à la mer. L'entretien avec le juge permet de remonter le fil de l'histoire et de comprendre pourquoi on en est arrivé là... Un peu comme dans chanson douce de Leila Slimani.

J'ai parfois eu envie d'abandonner car le rythme est un peu lent à mon goût, mais j'aurais manquer la fin qui vaut la peine et qui permet de comprendre ce qu'est l'article 353 du code pénal!

Un roman intéressant et original.
14.10.2017 17:18
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #2
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Imperium, de Christian Kracht.
Cet "empire" concerne l'Allemagne impériale. Au début du vingtième siècle, un nommé Engelhardt décide de tout plaquer pour s'établir en Nouvelle-Poméranie, sur une île de l'actuelle Nouvelle-Guinée, un pays séparé de l'Australie par le détroit de Torres.
Poussé à bout par des convictions philosophiques, naturalistes et végétariennes, cet écologiste avant l'heure entend défendre le "Kokovorismus". C'est d'un drôle en allemand... Le cocovorisme. Le roman est paru en français, traduit de l'allemand. Pour cet exalté d'Engelhardt, la noix de coco constitue la nourriture idéale et parfaite pour les humains en quête de perfection.
Max Lützow rejoint Engelhardt. Ils vivront vêtus de peu, de pagnes, parmi leurs cherc cocotiers.
Le roman a quelque chose de cocasse, d'absurde, mais ces gens ont réellement existé. August Engelhardt a vécu de 1875 (né à Nuremberg) à 1919, il est mort outre-mer à Kabakon près de Rabaul.
Le lecteur croise des Allemands coloniaux, un Mélanésien fidèle à Engelhardt, voire le peintre Emil Nolde. J'ai été surpris mais en effet, Emil Nolde a voyagé dans les mers du Sud et passé quelque temps dans la colonie alors allemande de Nouvelle-Guinée du nord vers 1912.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
14.10.2017 22:19
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #3
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Des Lettres d'Angleterre de Karel Capek.
L'écrivain tchèque (mort fin 1938) décrit le zoo de Londres, les bazars, etc. avec humour.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
15.10.2017 15:08
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #4
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Terminé les oeuvres de Jean-Pierre Schlunegger avec deux textes en prose: "La chambre du Musicien" et "La Vitre". Des textes qui laissent poindre ses soucis. Deux ans après leur parution, il se suicidera.

Dans la collection "Architecture de poche" de la SHAS, celui sur "Lausanne, les écoles". Divisé en deux parties, la première nous fait vivre l'évolution des constructions de la fin du XIXe siècle à aujourd'hui; la deuxième nous propose cinq itinéraires regroupant chacun une série de bâtiments.

"Il faudra repartir/voyages inédits" de Nicolas Bouvier. De 1948 à 1992, sept carnets de bords sont regroupés dans ce petit livre édité en 2012 par Payot et Rivages

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
15.10.2017 20:35
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'323
Inscription : 27.05.2009
Message : #5
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
" Les petites victoires" d'Yvon Roy.

Une sorte de BD-roman graphique dans la même veine que "Ce n'est pas toi que j'attendais".
L'expérience d'un père qui met tout en place pour développer un lien avec son enfant autiste. Très beau moment de lecture.


Pièce(s) jointe(s) Miniature(s)
   
22.10.2017 08:57
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #6
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
"Sous le silence, Eugénie" de Frédérique Baud Bachten.
Une des parutions de Samizdat de ce printemps, où l'auteure se plonge à la recherche de celle dont on ne parlait pas dans la famille.

"Sullivan" de Jean-Claude Garcias.
La vie et les oeuvres de cet architecte de Chicago de la fin du XIXe siècle, qui a réalisé les premiers grattes-ciel (11 étages!) avec hélas, des décorations bien trop chargées.

"Moon Palace" de Paul Auster.
La vie de Marco Stanley Fogg, très spéciale!

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
22.10.2017 11:45
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #7
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
"Nébulosité variable", des Haïkus de Adam Kiss.
Avis mitigé. Je vous en sort un qui m'a plus touché par - hélas - sa réalité:
Des couples s'enlacent
sur les marches du palais
où d'autres divorcent

"Les vestiges du Jour" de Kazuo Ishiguro.
J'avais vu le beau film de J Ivory à sa sortie. Je l'ai revu dernièrement avec plaisir.
Et puis, il y a quelques années, j'ai acheté le livre qui attendait dans la bibliothèque.
L'auteur ayant reçu cette année le prix Nobel de littérature, j'ai enfin pris le temps de lire cet ouvrage. Et comme souvent, même si un film tiré d'un livre est bon, l'écrit reste le meilleur, l'écrit permettant de mieux faire passer les sentiments.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
24.10.2017 10:46
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'323
Inscription : 27.05.2009
Message : #8
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Les perroquets de la la place d'Arezzo

http://www.bookcrossing.com/journal/14433939
24.10.2017 13:45
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'775
Inscription : 24.02.2005
Message : #9
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
"Envols sauvages" de Anne Martin.
De beaux poèmes, dont certains sont aussi magnifiquement illustrés par Anne Gallay-Perrenoud.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
25.10.2017 11:22
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 903
Inscription : 07.04.2008
Message : #10
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Le Bouc Emissaire de Daphné du Maurier. Tout juste commencé ...
25.10.2017 18:10
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)