Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
sirius Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'066
Inscription : 30.11.2008
Message : #11
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Pas beaucoup de romans Confused des livres sur l'acupuncture par contre pas mal... mais je ne pense pas que les titres vous intéressent beaucoup... Undecided
Je ne suis pas présente beaucoup ses temps sur les forum ... Sad
27.10.2017 09:52
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'338
Inscription : 27.05.2009
Message : #12
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
    "Le Roi Moi" de Jean-François Chabas et Thomas Baas

Un très bel album qui m'a attiré avec une couverture qui met en avant un titre assez gros en blanc sur fond sombre.
Les illustrations de Thomas Baas sont mis en valeur avec ce format un peu plus grand que A4. Des pages avec un beau papier qui n'est pas toujours blanc.
Le texte est très riche et décrit bien les personnages de l'histoire et spécialement ce roi qui tyrannise ses sujets tant il s'ennuie et n'a plus de petites joies au quotidien.
Un très bel ouvrage pour parler de l'égoïsme, de la joie de donner, de ses relations avec les autres. J'ai vraiment adoré!
(Ce message a été modifié le : 28.10.2017 15:42 par ptitemarjo.)
28.10.2017 15:39
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Croquignolle Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 599
Inscription : 13.07.2011
Message : #13
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Plusieurs lectures en ces jours d'octobre plus calme :

- Chacun son chat (BD) de Philippe Geluck
- Le meurtre d'O-Tsuya de Junichirô Tanizaki
- Peplum d'Amélie Nothomb
- Dans les bois d'Harlan Coben
- Chaman de Maxence Fermine
- 40 ans de Mini-Transat de Patrick Benoiton
- Le siège de Bruxelles de Jacques Neirynck

Et maintenant, je suis plongée dans "La lamentation du prépuce" de Shalom Auslander.
Quatrième de couverture : "Quand il était petit, le jeune Shalom croyait aveuglément la parole des adultes : s'il allumait la télé pendant Chabbat, Dieu ferait perdre les Rangers, et tous ceux qui mangeaient du porc périraient dans d'atroces souffrances.
Et puis, Shalom a commencé à douter. De son père qui se saoule au vin casher et fait du Chabbat un véritable enfer. De sa mère qui le force à porter une kippa à la piscine. Et de Dieu Lui-même qui, télé ou pas, s'obstine à faire perdre les Rangers.
Alors Shalom s'est rebellé. Il a mangé des hot-dogs, lu en cachette les magazines cochons de son père, convoité de plantureuses shiksées blondes, et attendu, tremblant, l'inéluctable châtiment divin...

Aujourd'hui, son épouse, Orli, attend un bébé. Partagé entre son désir d'émancipation et son besoin de racines, Shalom est confronté à une agonisante question : quel sort doit-il réserver au prépuce de son enfant ?"

« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
31.10.2017 09:15
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'338
Inscription : 27.05.2009
Message : #14
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Le canapé rouge de Michèle Lesbre

http://www.bookcrossing.com/journal/14756013
31.10.2017 09:17
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
ptitemarjo Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'338
Inscription : 27.05.2009
Message : #15
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Un livre de la bookbox d'automne

"Antivol l'oiseau qui a le vertige" de Jean-Louis Fournier
http://www.bookcrossing.com/journal/14722560
01.11.2017 11:54
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #16
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
Les Enfants de Dynmouth. Un roman de l'Irlandais (devenu Britannique) William Trevor. Libretto a réédité en petit format ce roman que j'ai trouvé à la fois drôle et inquiétant.
Un ado fouineur nourrit un rêve: présenter un sketch comique lors de la fête des talents organisée par la paroisse. Tim(othy) toutefois n'est pas drôle, ou alors, sans le vouloir. Il aime insinuer des choses sur les habitants de Dynmouth et colporter des rumeurs... Ment-il ? Ou s'inspire-t-il de ce qu'il a deviné ? Bien qu'ayant été publié il y a des années, ce roman revient à point nommé, alors qu'on parle beaucoup des fausses infos (fake news) des cyber-attaques, des mensonges viraux... qui peuvent nuire. Bien qu'imprimé bien avant qu'entrent en scène Facebook et les réseaux virtuels, ce roman garde toute sa pertinence.

Le Chapiteau de la peur aux dents longues, de George C. Chesbro. Frederickson, détective, travaille avec son frère. Par hasard, F. croise la route de son ancien patron, le directeur d'un cirque disparu: F. est en effet un ancien artiste de cirque. Un nain.
Voir le directeur de "son" cher cirque met le nain si mal à l'aise qu'il se dit qu'il doit agir pour redonner le goût de vivre à son ex-employeur (ce dernier, clochard, déprimé, abîmé par la vie et les engelures, est en piteux état) Alors pourquoi ne pas retrouver son ancien cirque (racheté entre-temps) le racheter et le lui offrir, pour qu'il retrouve sa position d'antan ? Généreuse idée qui mène le nain détective sur les routes des Etats-Unis. Il s'agit de retrouver ledit cirque en tournée. Et les surprises ne font que commencer... Le cirque donne des représentations dans des endroits où a sévi un tueur en série bizarre. Beaucoup aimé. On oscille entre polar et fantastique.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
09.11.2017 22:19
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'815
Inscription : 24.02.2005
Message : #17
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
"De sang et de lumière" de Laurent Gaudé.
Je ne vous présente pas l'auteur.
Par contre, avec ce livre, j'ai découvert qu'il était aussi poète.
Des textes naturellement engagés, comme ses romans.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
14.11.2017 12:22
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 926
Inscription : 07.04.2008
Message : #18
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
- Le pacte d'Emma, Nine Gorman (ebook) Bingo
- L’intruse, Gilbert Pingeon (prêt) Bingo
- Paul et Virginie, Bernardin de St Pierre (pdf) Bingo
- Kimberley stories, collectif
- Vathek, William Beckford
et Les voix du crépuscules de Lisa Unger Défi ABC
16.11.2017 17:15
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'815
Inscription : 24.02.2005
Message : #19
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
"L'Idiot" de Dostoievski.
1000 pages de livre de poche d'une histoire d'un autre temps - XIXe siècle - d'un autre pays - la Russie - et qui se déroule dans la bonne société qui n'a de bon que le nom.
Des caractères plus que tordus et parfois l'envie d'arrêter la lecture.
Mais je me suis dit que pour une fois que je lisais un classique, il fallait le terminer.
Donc résultat mitigé.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
16.11.2017 18:13
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
SouRam Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'221
Inscription : 02.09.2007
Message : #20
RE: Au bruit des feuilles qui tourbillonnent je lis...
La fin de notre petite ville. L'écrivain grec Dimitri Hadzis situe les nouvelles de ce recueil à Ioannina, dans le nord-ouest de la Grèce. C'est Ioannina - la Janina des romantiques - la "petite ville".
Hadzis était en exil quand il a publié ce livre. Il met en scène des gens qui vivotent, manquent de tout, ce qui donne l'impression que la Grèce actuelle en est revenue là. Pas qu'une impression, en fait.
Globalement intéressant. Des personnages comme celui qui espérait devenir fonctionnaire et devient imprimeur. Ou la vieille tante Angélique. Un seul passage m'a paru un peu long, où des notables ergotent autour du contenu supposé d'un testament que personne n'a encore pu lire.

"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
16.11.2017 21:03
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)