Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
28 jours seulement, vite lisons...
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'794
Inscription : 24.02.2005
Message : #1
28 jours seulement, vite lisons...
"Ephéméride" de Jacques Roman.
Un joli livre - atelier du Cadratin - avec 366 éphémérides.
Comme:
d'avoir souvenir
des chaussettes tricotées
mes mains balbutient
Ce qui n'est pas mon cas, vu que j'en porte tous les jours Big Grin

"Milo" de Alberto Nessi.
Pas de poésie cette fois, mais des nouvelles. La première partie se déroule sans la vallée d'Aoste, autour de la deuxième guerre mondiale.
La deuxième au Tessin, remuant des souvenirs de personnages, de villages. On sent le poète derrière ces textes.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
02.02.2018 22:33
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 889
Inscription : 07.04.2008
Message : #2
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
Les jours sombres de Fey von Hassell.
Le destin particulier d'une Allemande antinazie. Passionnant !
03.02.2018 14:22
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'794
Inscription : 24.02.2005
Message : #3
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
"Biel/Bienne", un guide des monuments suisses SHAS.
Histoire, urbanisme, bâtiments.
Encore un endroit où il faudra passer une journée.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
03.02.2018 18:50
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 889
Inscription : 07.04.2008
Message : #4
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
Marx et la poupée de Maryam Madjidi, un témoignage sensible et réaliste d'un exil à Paris. S'en suit l'apprentissage d'une nouvelle langue, le rejet du Persan, langue qui finit par disparaître si on ne la parle plus, cette langue que la petite fille va enfouir au fond d'elle-même: puis l'acceptation, la reconstruction et la réconciliation à l'âge adulte ...
Un récit touchant, puissant, fluide, sensible et poétique.
04.02.2018 19:38
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Croquignolle Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 592
Inscription : 13.07.2011
Message : #5
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
J'entame "A Suspicious River" de Laura Kasischke
Un livre trop longtemps relégué dans ma pàl
http://www.bookcrossing.com/journal/12246829/

« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
05.02.2018 10:22
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'794
Inscription : 24.02.2005
Message : #6
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
"Peter Pan, l'envers du décor" de Loisel.
Pas la BD qui existe, mais une explication de l'évolution du projet, de la recherche des droits d'auteurs, à la page finale, en passant par les esquisses des pages, des portraits des personnages, les outils, puis les couleurs, la superposition des calques. Bref l'aventure de la création d'une BD, avec même les digressions de l'auteur qui pense parfois à autre chose.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
05.02.2018 21:19
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'794
Inscription : 24.02.2005
Message : #7
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
"Le Parlement européen à Strasbourg" de Pierre-François Mourier.
Trilingue - anglais, français et allemand - ce livre décrit en textes, mais aussi en photos, le bâtiment qui abrite cette autorité à laquelle nous ne sommes pas membres...

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
06.02.2018 11:15
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'794
Inscription : 24.02.2005
Message : #8
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
"Revenez chères images, revenez" de Rose-Marie Pagnard.
J'ai déjà lu plusieurs romans de cette jurassienne, mais certains au siècle passé, le dernier en 2007. J'ai été un peu perdu en découvrant l'histoire de ce couple qui a perdu leur fille fauchée sur la route et qui s'enferme des la tristesse et l'isolement. Ce que je comprends. Mais la trame narrative ne m'a pas convaincu.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
09.02.2018 20:51
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'794
Inscription : 24.02.2005
Message : #9
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
"Ci-gisent" de Michel Layaz.
Son troisième roman datant de 1998, et troisième livre que je lis de lui.
Une histoire impossible à raconter. Elle met en scène quatre hommes dont le point commun est d'avoir une aventure avec Irène. De ce scénario, l'auteur tisse un texte dense, parfois très dur.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
12.02.2018 22:15
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Ydam21 Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 889
Inscription : 07.04.2008
Message : #10
RE: 28 jours seulement, vite lisons...
Les marionnettes du destin, de Marie-Bernadette Dupuy

le quatrième tome de la saga de Val-Jalbert, tout juste commencé.
Pour la catégorie 27 du bingo: un livre de plus de 800 pages
13.02.2018 20:54
Trouver tous les messages de cet utilisateur Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)