Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En novembre,(mois des modos) dans le brouillard, je me réchauffe en lisant:
Elysius Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 437
8
Inscription : 05.10.2005
#61
Re : En novembre,(mois des modos) dans le brouillard, je me réchauffe en lisant:
Et moi Tokyo de Mo Hayder, ça s'annonce aussi bien.
Tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté. [Woody Allen]
Deux choses sont infinies: l'univers et la bêtise humaine. Mais pour l'univers, je ne suis pas encore complètement sûr. [Albert Einstein]
27.11.2007, 10:28
webbcc Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 714
10
Inscription : 18.09.2007
#62
Re : En novembre,(mois des modos) dans le brouillard, je me réchauffe en lisant:
J'ai commencé ce matin L'enfant qui ne pleurait pas de Torey L. Hayden, envoyé par soleilska Smile
(Ce message a été modifié le : 28.11.2007, 18:21 {2} par webbcc.)
28.11.2007, 18:16
Jehrane Hors ligne
Membre
***

Messages : 229
9
Inscription : 09.12.2006
#63
Re : En novembre,(mois des modos) dans le brouillard, je me réchauffe en lisant:
Fini Moi et les Borgia (document historique d'un grand intérêt), lu Le petit Prince de Saint Exupéry, et maintenant je dévore le troisième tome de Ramsès de Christian Jacq !
30.11.2007, 09:40
sam Hors ligne
Assouplisseurs
******

Messages : 3'218
120
Inscription : 12.04.2006
#64
Re : En novembre,(mois des modos) dans le brouillard, je me réchauffe en lisant:
ai attaqué "petits meurtres en Suisse"... j'aime bien le format, suis un peu moins convaincu par le contenu...
"On ne ment jamais autant qu'avant des élections, après une chasse et pendant une guerre." Bismark

"L'optimisme, c'est partir chasser Moby Dick en canot à rame et prendre avec la mayonnaise."
30.11.2007, 13:36
sylviou Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'354
57
Inscription : 12.10.2005
#65
Re : En novembre,(mois des modos) dans le brouillard, je me réchauffe en lisant:
J'ai terminé "Le puits des histoires perdues" de Jasper Fforde, le troisième tome des aventures de Thursday Next, détective littéraire. Un poil moins drôle que les deux premiers mais bien aimé tout de même. Il se passe en totalité dans le Monde des livres, à poursuivre des grammasites, retrouver des souvenirs, sauver des livres en modifiant leurs intrigues... et attendre Godot : où l'on sait enfin pourquoi nous devrons toujours l'attendre !!

Lu aussi "Hey Nostradamus" de Douglas Coupland. Quelques tranches de vie un peu désespérées, un roman que j'ai bien aimé.

Et puis surtout : "L'ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon. Ma note de lecture pour vous faire envie :
En 1945, Daniel Sempere - le narrateur - est un petit garçon de dix ans qui vit avec son père, libraire, à Barcelone. Celui-ci l'emmène au Cimetière des Livres Oubliés : "Ce lieu est un mystère, Daniel, un sanctuaire. Chaque livre, chaque volume que tu vois, a une âme. L'âme de celui qui l'a écrit, et l'âme de ceux qui l'ont lu, ont vécu et rêvé avec lui. [...] Personne ne sait exactement depuis quand il existe, ou qui l'a créé. [...] Quand une bibilothèque disparaît, quand un livre se perd dans l'oubli, nous qui connaissons cet endroit et en sommes les gardiens, nous faisons en sorte qu'il arrive ici. Dans ce lieu, les livres dont personne ne se souvient, qui se sont évanouis avec le temps, continuent de vivre en attendant de parvenir un jour entre les mains d'un nouveau lecteur, d'atteindre un nouvel esprit. [...] Chaque ouvrage que tu vois ici a été le meilleur ami de quelqu'un. Aujourd'hui, ils n'ont plus que nous, Daniel. [...] La coutume veut que la personne qui vient ici pour la première fois choisisse un livre, celui qu'elle préfère, et l'adopte, pour faire en sorte qu'il ne disparaisse jamais, qu'il reste toujours vivant. C'est un serment très important. Pour la vie. Aujourd'hui, c'est ton tour."
Daniel choisit L'ombre du vent, écrit par un certain Julian Carax. Et puis...

Une histoire terriblement envoûtante que ce livre qui nous entraîne dans une Barcelon fantastique, brumeuse, pleine de promesses et d'amours déçues, de trahisons et d'amitiés en déliquescence. Daniel qui s'embarquera sur les traces de Carax, sans se douter de ce qu'il réveille, haines en latence. C'est magnifique, Zafon réussit à emmener le lecteur dans un monde en kaléidoscope, où les livres sont les maillons qui réunissent des vies détruites, des vies en attente, des vies à leur insu entremêlées.

Que ceux qui ne l'ont pas lu se précipitent dessus, c'est un vrai bonheur, c'est envoûtant, c'est terrible. Zafon est un très bon raconteur d'histoires, de celles qui vous prennent aux tripes et au coeur.

PS : je ne peux hélas le mettre en ring puisque ce livre m'a été prêté.
"Réfléchir, c'est déranger mes pensées"
30.11.2007, 14:45
LaTordue Hors ligne
Assouplisseurs
******

Messages : 2'007
106
Inscription : 28.03.2005
#66
Re : En novembre,(mois des modos) dans le brouillard, je me réchauffe en lisant:
J'ai pas le temps de lire Sad Ca donne trois pages de Dame aux Camélias le soir avant de dormir...
30.11.2007, 14:55


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)