Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En Mai, oh le joli mois Mai, je lis ou je dévore....
Elysius Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 437
8
Inscription : 05.10.2005
#21
Re : En Mai, oh le joli mois Mai, je lis ou je dévore....
Ah, ah, ah le nouveau Bissonnette ? J'ose espérer que tu le mettra en ring... :mrgreen:
Tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté. [Woody Allen]
Deux choses sont infinies: l'univers et la bêtise humaine. Mais pour l'univers, je ne suis pas encore complètement sûr. [Albert Einstein]
26.05.2008, 09:09
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#22
Re : En Mai, oh le joli mois Mai, je lis ou je dévore....
"Atlas" de Joël Mützenberg. Le fils de Denise et Gabriel nous conte par le texte et des croquis un périple en Amérique du Sud, avec ses rencontres, les ambiance perçues, le tout de façon poétique.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
28.05.2008, 21:43
webbcc Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 714
10
Inscription : 18.09.2007
#23
Re : En Mai, oh le joli mois Mai, je lis ou je dévore....
Mangez-moi, d'Agnès Desarthe, en ring. J'aime! Big Grin
28.05.2008, 21:57
labrune Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 3'988
59
Inscription : 27.01.2006
#24
Re : En Mai, oh le joli mois Mai, je lis ou je dévore....
L'exécution de R.Badinter: une belle réflexion sur le métier d'avocat.
La liberté ce n'est pas faire ce qu'on veut, c'est vouloir ce que l'on fait. Pierre Cros.<br />ma bibliothèque <br />ma liste de souhaits
30.05.2008, 16:49
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#25
Re : En Mai, oh le joli mois Mai, je lis ou je dévore....
"Qui perd gagne", le premier livre de Jean-Claude Fontanet paru en 1959. Comment décrire cette histoire bien sombre de cet homme, qui après une jeunesse brimée par un père autoritaire attrape la tuberculose. Il rentrera affaibli et n'arrivera pas à reprendre une vie normale malgré l'amour de sa compagne.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
31.05.2008, 11:32


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)