Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Après la farce de poissons, je lis...
#1
"Fou qui croit remplis l'adresser" de Jacques Roman.
Un texte écrit après la naissance de son fils, et pour lui, en 1987.
Une publication des feux éditions Eliane Vernay, un exemplaire numéroté et dédicacé.

"Davos terminus" de Daniel de Roulet.
Un livre publié en 2001, uniquement sur la toile.
Disponible sur Largeur.com.
Rencontre entre une directrice d'hôtel, un conférencier et un manifestant, plus les forces de l'ordre.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
#2
J'ai lu Un livre. C'est le titre: Un livre Dans son deuxième roman, Michael Cohen aborde les aléas de la vie à deux. Thomas, largué précédemment par Marianne, découvre que celle-ci a publié une autofiction. Elle y raconte sa rupture amoureuse. Avec qui ? Avec Thomas, qui achète le livre, passe une journée fébrile, plein d'inquiétude, déstabilisé, à le lire, de bar en bistro. Il fait un malaise. Il reprend ses sens, se soutient à l'aide de whiskies mais ça ne va pas fort, page après page.
Règlement de compte par livre interposé ? Eh bien, M.C. réussit à prendre le lecteur par surprise. Ne lui sert pas ce qu'il imagine. La révélation fracassante ne se situe pas là où Thomas pouvait l'imaginer: non, rien sur Thomas au lit, rien de rien... Marianne livre pourtant un secret dans son livre, mais ce secret, grave, effarant, ne vise pas Thomas. Lequel découvre alors que le livre-brûlot n'est pas, en somme, pointé contre lui. Habile de la part de Michael Cohen, de nous surprendre ainsi.
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#3
"Ecoute notre voix, ô Seigneur", 7 nouvelles de Malcolm Lawry.
7 textes qui font en tout 250 pages, donc pas de courts textes.
De l'histoire d'un bateau jouet à la traversée en bateau du Canada (Pacifique) à l'Europe via le canal de Panama en passant par une visite de Pompéi ou encore la description de leur coin de paradis sur la côte canadienne, l'auteur montre les différentes facettes de son écriture qui, pour moi, sont toutes bonnes.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
#4
Relu:
"L'histoire du cornac aux baskets"
une BD de Fred qui vient de nous quitter.
Un beau livre qui donne à réfléchir.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
#5
"Allmen et le diamant rose", un polar de Martin Suter.
Après "Allmen et les libellules" (que je n'ai pas lu), c'est le deuxième livre avec cet enquêteur.
Comme toujours avec cet auteur, l'histoire est bien menée. Comme toujours, on navigue dans des milieux aisés. Mais cette fois, pour moi, c'est trop. Allmen vit au dessus de ses moyens, jouant au prince, n'hésitant pas à traficoter avec ceux qui gèrent des fonds spéculatifs pour se renflouer. Il se donne bonne conscience en aidant des sans papiers. Mais ça me fait penser à l'ancienne royauté à qui a succédé la droite bien pensante qui, d'un côté, se comporte de manière honteuse en faisant payer au Peuple ses frasques et, d'un autre, gère des oeuvres de charité. Une hypocrisie que je ne supporte pas.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
#6
Une question de confiance, Margaret Leroy: Une femme divorcée rencontre un homme. Elle sort avec lui et peut de temps après il se fait accuser d’attouchements auprès d’une jeune fille. Va-t-elle le croire lui ou les autres ? Ce livre avec un sujet pognant et un peu longuet. J’avais l’impression qu’il ne se finirait jamais. Je l’ai trouvé bien trop long par rapport à ce qu’il s’y passe.
#7
Je suis dans Le Vicomte de Bragelonne de Dumas que je lis tout doucement, 2-3 chapitres par jour, histoire de garder l'esprit feuilleton. Et je me délecte des Chroniques de La Montagne de Vialatte.
#8
J'attaque à l'instant "06h41" de Jean-Philippe Blondel, un ring proposé par Souram. Je m'embarque aux côtés de Cécile et Philippe à bord du train de 6h41 de Troyes à Paris. En voiture !
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#9
Je viens de terminer mon voyage dans le train de 6h41 entre Troyes et Paris.

Et je pars à la découverte de Salvator Dali avec "Les moustaches radar (1955-1960)".
http://www.bookcrossing.com/---/11812798
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#10
"Traversée", des poèmes de Catherine Fuchs.

Tu pensais l'avenir intact
mais le présent a grandi.
On te dit Madame
on te tient la porte
on t'écoute parler
tu n'attendris que toi-même.
Serait-ce que la vie passe?
Tu arraches un cheveu blanc
et te remets à courir.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)