Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En regardant la grenouille monter et descendre dans son bocal, je lis...
#31
Oui, c'est vrai ça... Ouhhhhhhhhhhhhhhhhh ! hihihi  Tongue :lol:
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#32
R.U. le "créeur - Raymond Uldry à bâtons rompus. Une "bio" de Raymond Uldry (1911-2012) un battant, figure quasi-légendaire à Genève: il a créé la SGIPA pour intégrer professionnellement des élèves handicapés, changé l'image de la très décriée Ecole du Grütli (disparue depuis) où on disait qu'on mettait les élèves irrécupérables: "Tu finiras au Grütli !" disait-on à Genève aux écoliers qui avaient de piètres résultats. R.U. a relevé p.ex. le défi de faire bâtir un chalet près de La Givrine par des élèves du Grütli. Il a été tuteur général et avait des centaines de jeunes sous sa responsabilité. R.U. a été un pionnier du préapprentissage, et le concept d'atelier protégé découle de son action également. Il a créé l'Aide aux jeunes travailleurs et apprentis (AJETA) qui proposait des cours de rattrapage scolaire. - Dans le bâtiment qui abritait l'Ecole du Grütli se trouve à présent la Maison des Arts du Grütli: théâtre, cinéma, bref c'est un centre culturel rue Général-Dufour.
J'ai vu une fois Raymond Uldry en 1998 lors des 40 ans de la SGIPA: j'étais à une rencontre avec la presse et je ne savais rien de lui jusque-là.
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#33
Je commence "Kamikaze Mozart" http://www.bookcrossing.com/journal/10324177/ sans culpabiliser de ne pas travailler ;-) On va dire que c'est le Foehn qui m'empêche de me concentrer sur le boulot.
Pour rassurer Oireb : Mon repassage est fait :-)
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#34
Ce que je lis n'est pas drôle. Houssam Khadour, La Charrette d'infamie. Ces récits traduits de l'arabe (Syrie) par Elisabeth Horem se déroulent en prison. Chez les "droit commun". Je préfère Borstal Boy de Brendan Behan, même si ça n'a rien de comparable à part le monde carcéral, et Behan, c'était une pièce de théâtre que j'ai vue à Dublin en été 1989 (bientôt un quart de siècle...) et la pièce est par moments drôle. Par contre, Houssam Khadour est sombre.
Dans la veine orientale, je préfère l'histoire d'Arouss la Belle des Belles (anonyme) publiée par Actes Sud; ce n'est pas de la gaudriole pourtant.
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#35
Au vu du temps radieux de ce week-end... hum je vais continuer à lire les "mensonge sur le divan" qui patientait chez moi ;-)

Le début est déjà bien prometteur et je retrouve avec plaisir le style de cet auteur !

Sinon je suis en cours de lecture des "Cahiers nomade" pris lors du brunch à Yverdon ... j'aime bien car ce sont une multitudes de petits récits même si je comprend pas tout Wink (en tout cas parfait pour les cours trajets de train Smile )

#36
Je suis bien content d'avoir terminé La Charrette d'infamie de Houssam Khadour, ces récits qui tournent tous autour de la prison en Syrie (!) C'est sinistre. Même écrit avant la guerre civile syrienne.
J'ai donc changé totalement de registre en abordant Bernard Ollivier. L'auteur des "longues marches" en Asie (plusieurs tomes) raconte à présent ses voyages pédestres sur "la Route des Ducs" en Normandie. Ce n'est pas - il l'explique sans ambages - le récit d'un voyage d'un seul tenant de Rouen au Mont-Saint-Michel, mais un puzzle rassemblant plusieurs trajets à pied, réalisés au gré des possibilités, entre ces deux lieux. L'aire couverte correspond aux régions adm. françaises Haute- et Basse-Normandie. J'aime bien la façon assez "derouletienne" (L'Envol du Marcheur) ou lacarriéresque (Chemin faisant) d'aborder le voyage, au rythme des pas, dans ce livre. Et on en apprend bcp sur Rouen, le Moyen Age, la Seconde Guerre Mondiale, le dépeuplement des petites localités au profit des grands centres, sur les maisons à pans de bois etc.
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#37
J'ai terminé "Kamikaze Mozart" de Daniel de Roulet. J'ai énormément aimé ce livre. Je change de registre et
je commence "La Reine des lectrices" de Alan Bennett : http://www.bookcrossing.com/journal/5476013/
C'est Ydam qui m'en a donné envie lors de la journée lecture chez Oireb. J'ai hâte !
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#38
J'aligne les lectures il me semble ces jours ! Finalement le mauvais temps a du bon :-)
Je viens de terminer "Un aller simple" de David van Cauwelaert : http://www.bookcrossing.com/journal/11378332
Je vais le libérer cet après-midi sur les quais, sur un air de jazz au Couvert de Rouvenaz à Montreux (dès 15h, avis aux amateurs de BC et de musique hihihi)

Je commence "Les exploits d'un jeune don Juan" de Guillaume Apollinaire, livre gagné au Jeu du pendu il y a quelques semaines. http://www.bookcrossing.com/journal/11846604/
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#39
Le singe noir de Zakhar Prilepine. Un roman absolument terrifiant sur les enfants assassins.
#40
Memnoch le démon, Anne Rice: Ce livre fait partie de la série de livre de la saga des vampires. Je ne l’ai pas du tout aimé contrairement aux autres de la série. Dans ce livre Lestat rencontre le Diable qui lui raconte le début du monde et de la création. Ce livre ne parler quasiment pas des vampires et des personnages auxquels nous nous étions attachés.


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)