Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En juillet, parle-nous de tes lectures d'été
#1
"Le Renard et la Faucheuse" d'Eugène aux éditions de l'Aire

Le titre peut faire penser à une fable des temps modernes ;-)
Il s'agit d'un combat entre le renard et une tondeuse électrique comme l'on voit maintenant dans tant de jardin.
Tout ceci sur fond humoristique et critique de la société.
Assez étonnant.
#2
Je vais me plonger dès ce soir dans "La vie en cabane" de David Lefèvre, petit livre qui sert à l'épreuve "Football" des Jeux Olympiques du Bookcrossing de l'équipe de Souram.
Comme je vais "m'enfermer" dans un monastère jusqu'à samedi, j'aurai certainement le temps de lire un peu :-)
Belle semaine !
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#3
Contes suisses d'André Ourednik. L'écrivain né à Prague en 1978 vit dans le canton de Vaud depuis 1989. Des contes ? Plutôt des nouvelles. L'une d'elles, dans le genre fantastique/horreur végétale, raconte le cas d'un patient dans la tête duquel pousse une plante; et ce végétal va s'étendre, se ramifier... Deux nouvelles m'ont spécialement captivé: "Le naufrage", une techno-utopie (imaginons que les lacs Léman, l'Hongrin, les lacs de Thoune & Brienz, le lac des 4-Cantons... soient interconnectés jusqu'au lac de Constance par une voie navigable souterraine; et "Les domots..." (domots=robots domotiques) où un ingénieur méticuleux mais pas forcément très futé est victime d'une mésaventure quand l'électronique de sa villa cesse de fonctionner normalement. Tous les appareils se mettent à marcher de travers et les robots se révoltent ! L'homme est privé d'accès à sa propre maison, enfermé dehors, en somme, alors qu'il grille des saucisses dans son jardin. Il se met à pleuvoir, et voilà l'homme trempé, en short sous l'averse avec son grill qui prend la pluie pendant que "ses" robots dévastent la maison. J'aime bien qu'Ourednik sache surprendre le lecteur comme il le fait.
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#4
Ayant voyagé au nord de la France avec Oirebette, nous avons visité quelques endroits intéressants qui ont eu comme conséquence de la lecture au retour.
Revu avec grand intérêt le Familistère de Guise dans l'Aisne, un logement ouvrier du XIXe.
Depuis le retour, lu:
- "Le Familistère de Guise", par son créateur Jean-Baptiste André Godin. Un description de la construction et des services offerts, un livre qui date de 1874.
- "De Fourier à Godin" de Stephen Mac Say. L'expérience vue par un anarchiste en 1928, alors que le fondateur était mort et que l'expérience continuait.

Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
#5
On reste dans le sujet avec:
"Mémoire ouvrière" de Luc van Dongen et Grégoire Favre.
Un gros bouquin qui traite de la vie des ouvriers en Valais dans les usines d'aluminium. Chaleur, poussières (si les abricotiers souffraient à des kilomètres des usines, que dire des ouvriers dans les halles!), conjoncture variant au fil des années. Boom pendant les guerres et, vers la fin, un passage de Blocher et Ebner qui ont rempli leurs poches au dépends des ouvriers. Beaucoup de Valaisans qui étaient aussi paysans ou vignerons. Aussi beaucoup d'étrangers, d'Italie au début. Avec des images d'archives ou actuelles.
Quelques pages sur Monteforno à Bodio au Tessin et sur la Maison du Peuple de St Claude, un endroit dont je vous recommande la visite.
Merci à Croquignolle pour cette belle découverte.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
#6
Un livre de poche qui a déjà bien voyage. La couverture commence à être abimée. Par contre, le texte est intact et il vaut la peine.
Il part sur la PAL de Oirebette.
Si quelqu'un est intéressé pour la suite, qu'il le dise.

http://www.bookcrossing.com/journal/8298951
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
#7
"matin brun" de Franck pavloff

Une lecture pour les BC Olympics de Souram et Mariesg

Un court texte de 10 pages très intéressant

http://www.bookcrossing.com/journal/11970460
#8
(05.07.2013, 20:03)Oireb link a écrit : Un livre de poche qui a déjà bien voyage. La couverture commence à être abimée. Par contre, le texte est intact et il vaut la peine.
Il part sur la PAL de Oirebette.
Si quelqu'un est intéressé pour la suite, qu'il le dise.

http://www.bookcrossing.com/journal/8298951


Moi je veux bien!
#9
Meurtres en neige, Margaret Yorke, un livre bien de saison...  :lol:Un petit roman bien anglais, à la Agatha Christie…. Avec la mise en place des personnages, le meurtre, l’enquête… une impression de déjà lu… et pas un des meilleurs. Le meurtre survient à la page 100 seulement sur 200, ça laisse peu de place pour l’enquête qui est un peu bâclée et trop rapide
#10
(06.07.2013, 17:26)sirius link a écrit : [quote author=Oireb link=topic=2694.msg52530#msg52530 date=1373047403]
Un livre de poche qui a déjà bien voyage. La couverture commence à être abimée. Par contre, le texte est intact et il vaut la peine.
Il part sur la PAL de Oirebette.
Si quelqu'un est intéressé pour la suite, qu'il le dise.

http://www.bookcrossing.com/journal/8298951


Moi je veux bien!
[/quote]

C'est noté  Big Grin
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)