Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En juillet, parle-nous de tes lectures d'été
#31
Sans les fleurs Ce livre de Nicolas Clément sortira le 22 août. Le roman démarre dans une ferme: Marthe, son frère Léonce, leur mère et face à eux, un père violent et taciturne. Passion, affection et amour aident à tenir bon dans ce monde rural. Puis un drame domestique, suivi d'un deuxième, chamboule la donne. Intéressant mais assez brutal.
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#32
Voici le bilan de mes deux semaines en Bretagne :
- Des vents contraires de Olivier Adam : http://www.bookcrossing.com/journal/11561654/
- 50 nuances de Grey de EL James
- Wilt 1 de Tom Sharpe : http://www.bookcrossing.com/journal/10497445/

et... depuis plus d'une semaine, je suis plongée dans "Les Bienveillantes" de Jonathan Littel. Il est immense ce livre, plus de 1400 pages sans aucune ligne vide. Lecture passionnante mais difficile : http://www.bookcrossing.com/journal/11880754/

J'avais prévu d'autres livres pour les vacances, mais ils devront attendre encore un peu sur ma pàl.
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#33
J'ai lu Trembler te va si bien de Risa Wataya. Dans ce roman, Etô Yoshiko, une jeune comptable, hésite entre deux hommes, Ni et Ichi. Il s'ensuit toute une série de rencontres, d'esquives, sur fond de nostalgie de l'école, et Yoshiko va même jusqu'à organiser sous un faux nom (celui d'une ancienne copine de classe) une réunion d'anciens du lycée pour être sûre de revoir Ichi. C'est drôle et mouvementé, et il y a une profondeur cachée dans ce roman.
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#34
J'ai enfin terminé la lecture "Les Bienveillantes" de Jonathan Littel. La canicule d'hier m'a vue avachie sur le canapé du salon (dehors il faisait trop chaud) toute la journée. Du coup, j'ai bien avancé ... et terminé ;-)

Et je change de contexte (ouf !!!) pour commencer un ring reçu la semaine dernière : "Les frères Sisters" de Patrick deWitt : http://www.bookcrossing.com/journal/11588979/
« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon
#35

The Help de Kathryn Stockett.

Un anglais "américain" incroyable. On y entend l'accent chantant.  Une écriture qui plonge le lecteur au coeur du Mississippi des années 60 dès les premières lignes. Toutes ces années durant lesquelles chaque famille blanche un peu aisée avait "sa" domestique noire.

Un livre vivant, énergique qui sent bon les épices, mais aussi la sueur et qui aborde avec sensibilité un sujet loin d'être léger.

Avis aux amateurs... C'est un ray lancé par Sirius, qui va poursuivre sa route chez Chocotime, et puis ....
#36
J'ai commencé Le Roman de Saint-Pétersbourg de Vladimir Fédorovski. Il retrace l'histoire de l'ancienne capitale impériale russe depuis sa fondation en 1703, et même, il commence un peu avant avec l'enfance du tsar Pierre le Grand. Intéressant parcours historique avec des anecdotes et des détails que je n'avais pas lu ailleurs jusqu'ici.
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#37
"La Dame à la licorne" de Tracy Chevalier.
Le quatrième roman d'elle que je lis et toujours le même plaisir.
Cette fois, nous sommes dans les tapisseries. A partir d'éléments historiques, l'auteure nous conte l'histoire romancée de la fabrication, depuis la commande des dessins à Paris et de la réalisation à Bruxelles entre 1490 et 1492. En donnant à tour de rôle la parole à ses acteurs, Tracy Chevalier montre son talent de conteuse.

"Claude-Nicolas Ledoux, l'oeuvre et la vie" de Jacques Rittaud-Hutinet.
Architecte du XVIIIe siècle, Ledoux a fait partie, avec Boulée, des architectes de la liberté qui ont dessiné des formes inhabituelles, mais aussi beaucoup de colonnes antiques. Il reste peu de bâtiments debout. Le plus connu pas trop éloigné est les salines royales d'Arc-et-Senens, en Franche-Comté.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
#38
J'avance dans Le Roman de Saint-Pétersbourg de Vladimir Fiodorovski. Intéressant, cela regorge d'anecdotes sur la Russie impériale. J'arrive au début du 19e siècle...
"Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser" (Richard Bach)
#39
Pas eu beaucoup de temps pour lire sur mon vélo durant ces vacances ;-)

- " Demain j'arrête" de Gilles Legardinier.
Un livre assez sympa sur la vie d'une nana et des gens de son quartier...
Elle se monte un roman suite à l'arrivée d'un nouveau voisin... Le questionnement typique d'une fille qui imagine plein de choses et étonnamment écrit par un homme !

- " Solitude" d'Anne Bragance
J'aime beaucoup les livres de cette auteure dont j'ai déjà lu entre autre "Anibal" et "Passe un ange noir". Celui-ci m'a moins convenu car il raconte une obsession bizarre d'une vieille dame pour un voisin qui passe sa vie devant la télé...


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)